Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Finistère : un groupe de nageurs surpris par un requin

jeudi 12 juillet 2018 à 14:20 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Drôle de surprise pour un groupe de pratiquants de Fit Palmes, sur la plage de Combrit... Ils ont vu une nageoire à la surface de l'eau ! Il s'agissait d'un requin qui n'est pas dangereux mais qui peut effrayer quand on ne s'y attend pas.

Le requin peau-bleue est fréquent sur les côtes bretonnes
Le requin peau-bleue est fréquent sur les côtes bretonnes © Radio France - PATRICK LOUISY

Bretagne, France

Dans le sud-Finistère, Marine Grosjean est connue pour donner des cours de nage sirène... Mais la créature marine en a rencontré une autre, ce mercredi.

Un requin d'un mètre cinquante

Dans un post Facebook, elle explique : "en plein cours de Fit Palmes j'ai aperçu une nageoire dorsale en surface, plage de Kermor (à Combrit), à quelques mètres de nous. Un petit bébé d'un bon mètre cinquante.  J'ai mine de rien rapproché les Fit Palmeuses du bord sans rien dire."

Pas effrayée pour deux sous, elle suppose qu'il s'agit d'un requin émissole, et s'amuse de cette drôle de rencontre : "Pas d'inquiétude, écrit-elle, ils ne se nourrissent pas de sirènes et de tritons".

Sans doute un requin peau-bleue

Contactée par France Bleu, l'Apecs, l'association pour l'étude et la conservation des sétaciens, affirme qu'il pourrait plutôt s'agir d'un requin peau-bleue, très fréquent sur nos côtes. Ces animaux ne sont pas dangereux et n'attaquent pas l'homme, même si comme pour toute espèce sauvage, il faut les laisser évoluer tranquillement dans l'eau, ce qu'a fait d'ailleurs notre reine des sirènes!

L'association Apecs recense les requins présents sur nos côtes et invite d'ailleurs les gens qui en observeraient à les contacter asso@asso-apecs.org