Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Fontaine-Française, la fusion des régions a déjà commencé avec une baguette "bourcomtoise"

-
Par , France Bleu Bourgogne
Fontaine-Française, France

Au 1er janvier 2016, Bourgogne et Franche-Comté seront une seule et même région. A Fontaine-Française, à la frontière entre la Côte-d'Or et la Haute-Saône, un boulanger a créé la "Bourcomtoise", une baguette aux saveurs des deux régions.

"Ici, on est aussi un peu franc-comtois dans le coeur", confesse Michel Cornille
"Ici, on est aussi un peu franc-comtois dans le coeur", confesse Michel Cornille © Radio France - Marion Bastit

Dimanche 6 décembre, nous élirons les conseillers régionaux de Bourgogne Franche-Comté. En effet, au 1er janvier 2016, les deux régions n'en feront plus qu'une. A Fontaine-Française, une commune de Côte-d'Or à la frontière avec la Haute-Saône, un boulanger a pris de l'avance sur la fusion des régions. Début novembre, Michel Cornille a lancé la Bourcomtoise. Pour créer cette baguette, il est allé piocher des deux côtés de la frontière. « En Bourgogne, vous avez la farine, moi, et mon épouse, s'amuse-t-il. En Franche-Comté, la cancoillote, les saucisses de Morteau et de Montbéliard, et le comté. On a marié tout ça, et on en a fait une baguette. »

Ce mélange osé a su conquérir les clients. « Au début, ils n'y croyaient pas trop, confesse Michel. Puis finalement, une fois qu'ils y ont goûté, c'était adopté. En apéro, vous la coupez en petites rondelles, ça remplace tout. C'est quand même autre chose que les cacahuètes et tout ça. » Installé à 20 kilomètres de Gray, Michel compte aussi sur la clientèle franc-comtoise. « Les clients de Haute-Saône qui vont sur Dijon passent obligatoirement par Fontaine-Française. Il suffit de les interpeller avec des produits, et puis voilà ! »

En un mois, Michel et sa femme sont passés de dix à soixante Bourcomtoises vendues chaque week-end. Le nom de cette baguette a toute une histoire. « J'ai une page Facebook, raconte Michel, et j'ai demandé aux internautes de trouver un nom à cette baguette. C'est un petit gars de Gray qui a trouvé ce nom. En plus, il est originaire de Côte-d'Or. Comme quoi, la fusion, elle est bien là ! »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess