Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Fougères : deux frères créent une "sacrée paire" de bretelles bretonnes

lundi 28 août 2017 à 5:00 Par Hélène Fromenty, France Bleu Armorique et France Bleu

Antoine et Baptiste Moisan, deux frères originaires de Fougères (Ille-et-Vilaine) ont lancé Upsilon, leur marque de bretelles, en avril dernier. Un concept local, un brun désuet mais boosté par un slogan provocateur : "Moi, j'en ai une sacrée paire".

Antoine Moisan, et sa sacrée paire de bretelles made in Bretagne.
Antoine Moisan, et sa sacrée paire de bretelles made in Bretagne. - Baptiste Moisan

Fougères, France

Ils ont créé des bretelles made in Bretagne ! Deux frères, Antoine et Baptiste Moisan ont lancé Upsilon, leur propre marque en avril dernier. Des bretelles artisanales, conçues à Fougères (Ille-et-Vilaine), d'où ils sont originaires, et vendues exclusivement sur internet. A priori, le business parait un peu désuet, mais les clients sont au rendez-vous.

Fabrication artisanale à Fougères

Tout commence il y a un peu plus d'un an, avant une soirée. "Je cherchais un accessoire de mode chic, raconte Antoine, l'aîné. Il y avait la cravate, le noeud papillon, mais je voulais des bretelles et je n'en ai pas trouvé à mon goût." Finalement, il fabrique ses propres bretelles : l'idée d'Upsilon est née. Rapidement, Baptiste, son frère le rejoint. Ensemble, ils étudient le marché, cherchent des fournisseurs et trouvent un fabricant spécialiste du cuir, chez eux, à Fougères.

Les matériaux eux, viennent d'un peu partout en Europe. "Le tissu est belge, les pinces allemandes et le cuir italien, détaille Antoine. Tout est assemblé dans notre atelier à Fougères, ce qui nous permet de travailler avec le label made in France."

Disponibles exclusivement en ligne

Plusieurs modèles de bretelles sont ensuite vendus entre 44 et 49 euros, uniquement sur internet. "Si on vendait en magasin, on devrait augmenter les prix et ce n'est pas du tout notre but. On préfère que le produit reste accessible à tous, qu'on soit étudiant ou retraité."

Et si les bretelles cartonnent autant , c'est aussi grâce à un slogan, un brun provocateur - "Moi, j'en ai une sacrée paire" - et des modèles aux noms osés - "Les Roubignoles" ou encore "Les Valseuses". Une stratégie commerciale que les deux frères ne dissimulent pas. "On a deux réels concurrents qui font de la bretelle made in France. L'une des seules manières de se distinguer, c'est de jouer le second degré avec une communication décalée."

Et ces bretelles ne raviront pas que ces messieurs, il existe aussi des modèles pour femme, fines et élégantes. On va peut-être s'en commander une paire...