Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz : les Halles de Bayonne fermées, le marché annulé

-
Par , France Bleu Pays Basque

La tenue du sommet du G7 dans la Cité impériale du 24 au 26 août prochain impacte directement sa voisine. Les commerçants sont priés de s'y préparer.

A Bayonne,  le marché du samedi 24 août n'aura pas lieu
A Bayonne, le marché du samedi 24 août n'aura pas lieu © Radio France - Office du Tourisme de Bayonne

Bayonne, France

Ce fameux weekend du G7, Bayonne risque de ressembler, un peu, à la ville durant le fêtes qui approchent elles aussi... avec des magasins fermés et des vitrines protégées par des panneaux de bois. Par crainte d'éventuelles manifestations violentes anti-G7. Les banques ont prévu de fermer leurs agences et de barricader leurs distributeurs automatiques de billets, mais les employés continueront d'y travailler.

Gare et Halles fermées, marché annulé

A la grande différence des fêtes, les bars et cafés sont priés par les autorités de ranger leurs terrasses. Le marché hebdomadaire en centre ville le samedi 24 août est tout bonnement annulé. Les halles seront closes samedi et dimanche. Rappelons aussi que la gare de Bayonne sera  fermée au public du 23 au 26 août prochain.

Fermer toute une ville sur un risque qui peut être ne s'avérera jamais, je trouve que c'est quand même compliqué" (Monique Kayrouz, président de l'Office du commerce de Bayonne)

Mairie et Sous-Préfecture renvoient les commerçants à leurs propres responsabilités et leur demandent d'envisager une fermeture et une protections de leurs magasin. Du côté de l'Office du commerce de Bayonne, sa présidente Monique Kayrouz invité les 1500 commerces et entreprises disposant d'un rez-de-chaussée à Bayonne à relire leurs contrats d'assurance. Et de vérifier notamment que "le vandalisme", quand la responsabilité de l'auteur ne peut être imputée, est bien pris en charge.

Les conseils de l'Ofice aux commerçants

Monique Kayrouz invite chaque commerçant à décider s'il ouvrira ou pas. Et en cas d'ouverture, d'être prêt à réagir vite, pour fermer et protéger la vitrine. Tout en reconnaissant "la stupidité de la situation": prendre des mesures contre des événements qui ne se dérouleront peut être pas.  "Fermer toute une ville sur un risque qui peut être ne s'avérera jamais, je trouve que c'est quand même compliqué."

Une nouvelle réunion est prévue début août entre commerçant, mairie et sous préfecture.