Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Gendarme à Quimper et passionné du Tour de France, le commandant Jacquet va (encore) sécuriser la course

mercredi 4 juillet 2018 à 18:53 Par Thomas Biet, France Bleu Breizh Izel

Depuis cinq ans, le commandant Anthony Jacquet a suivi toutes les étapes du Tour de France au sein de la Garde républicaine. Une mission cruciale au cœur de la course. Cette année, il ouvrira la voie à la caravane et aux cyclistes lors des deux étapes finistériennes.

Le commandant Anthony Jacquet entouré de maillots dédicacés, dont l'un par Petar Sagan (le vert bien sûr)
Le commandant Anthony Jacquet entouré de maillots dédicacés, dont l'un par Petar Sagan (le vert bien sûr) © Radio France - Thomas Biet

Finistère, France

Le Tour de France revient en force en Bretagne cette année. Quatre étapes entre le 10 et le 13 juillet dont deux dans le Finistère (Lorient-Quimper le mercredi 11 et Brest- Mur-de-Bretagne le jeudi 12 juillet).

Parmi ceux qui sont ravis de ce retour, il y a le commandant Anthony Jacquet. D'autant que cette année, il va pouvoir suivre la course : "L'an dernier, je sais qui à gagner, mais je suis incapable de dire de quel manière !" rit-il. Ces cinq dernières années, Anthony Jacquet sécurisait la course au sein de la Garde républicaine qu'il commandait : "Une quarantaine de motos répartis autour du peloton pour sécuriser la course". C'est au passage de la moto de tête que la voirie est juridiquement privatisée.

Une mission difficile, exigeante physiquement, qui lui a apporté de nombreux souvenirs et anecdotes : "Je me souviens de mon premier Tour en 2013 avec un départ en Corse, c'était superbe". L'année suivante, le natif de Saint-Malo traverse La Manche pour un départ à Leeds : "Il y avait une ambiance populaire extraordinaire et on avait rencontré les deux Princes".

Il rapporte son bracelet porte-bonheur à Warren Barguil...qui gagne !

Anthony Jacquet, lui-même amateur de vélo, suivra particulièrement les performances de Warren Barguil. Il raconte cette anecdote : "L'an dernier, il avait laissé son bracelet porte-bonheur à l'hôtel, je suis allé lui chercher et...il y a gagné l'étape !"

Le Tour de France, il en retient la ferveur populaire, les routes noires de monde, les légendes du vélo, une ambiance interne formidable et une logistique ahurissante : "Chaque jour, c'est comme si l'on déplaçait l'équivalent du Stade de France". 

Cette année, le commandant de l'escadron départemental de sécurité routière du Finistère, pourra donc profiter des étapes de montagne devant sa télé. Pour les deux étapes finistériennes, il sera placé avec sa moto tout à l'avant de la course pour bloquer les axes de circulation avant le passage de la caravane du Tour. 500 gendarmes seront mobilisés lors de la première étape dans le Finistère entre Lorient et Quimper.