Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Gérard Holtz et 19 vélocipédistes relient Paris à Rouen pour les 150 ans de la première course cycliste

Après trois jours de route sur leur vélocipède, 20 passionnés de cyclisme sont arrivés à Rouen dans la soirée du lundi 11 novembre 2019. Un "voyage dans le temps" pour célébrer les 150 ans de la première course cycliste de fond au monde.

Les 20 vélocipédistes ont fait Paris-Rouen en trois jours avec des étapes dans plusieurs villes pour faire profiter les habitants de leur voyage.
Les 20 vélocipédistes ont fait Paris-Rouen en trois jours avec des étapes dans plusieurs villes pour faire profiter les habitants de leur voyage. © Radio France - Noémie Lair

Rouen, France

La route a été longue, surtout dans les derniers kilomètres, mais ils ont fini par arriver à Rouen, vers 18 heures, lundi 11 novembre 2019 ! Vingt hommes et femmes sont partis de Paris samedi dernier sur leur vélocipède pour rejoindre Rouen, en trois jours. Ce voyage sur cet ancêtre du vélo a pour but de célébrer les 150 ans de la première course cycliste de fond au monde.

Elle a eu lieu en novembre 1869 entre Paris et Rouen. "Avant cela, il s'agissait de courses de lenteur car rester en équilibre sur cette machine tient presque du miracle ! raconte Guy Gaudy, l'un des organisateurs. La Compagnie Parisienne et le journal Le Vélocipède illustré lancent l'idée d'une course longue distance et à cette époque, c'est hallucinant d'imaginer qu'on peut aller de Paris à Rouen avec ces engins."

Il y a alors 200 inscrits mais seuls 32 arrivent à Rouen dans les délais, fixés à 24 heures.

Un "véritable défi"

Mais encore aujourd'hui, il est bien difficile de comprendre comment faire autant de kilomètres sur ce type de monture... et les participants à l'aventure de ces jours-ci s'en sont bien rendus compte ! D'autant qu'ils n'ont pas été gâtés.

Froid, pluie, vent et même grêle, rien ne leur a été épargné. "C'est exactement ce que j'avais pressenti, c'est à dire que c'était très très difficile, s'amuse le célèbre commentateur du Tour de France Gérard Holtz, qui, dès qu'il est question de rendre hommage au cyclisme, est de la partie. Il y a la longueur de la route, mais aussi le mauvais temps, j'étais complètement gelé et trempé, et enfin, cela demande une énergie et un sens de l'équilibre hors du commun et je suis très âgé donc c'était un véritable défi."

"C'est un voyage dans le temps qui permet de ramener les gens à cette invention majeur que constitue le vélocipède."

Mais il l'a fait et avec bonne humeur puisque lors de l'étape à Amfreville-la-Mivoie, c'est lui qui a mis l'ambiance en entonnant Les Champs Elysées, en référence à leur départ deux jours plus tôt de la place de l'Etoile à Paris. Un chant repris en chœur par le public, ravi d'accueillir les 20 vélocipédistes. C'est le cas de Brigitte, curieuse de découvrir ces engins du passé : "Je regarde souvent le Tour de France et je voulais voir comment c'était avant", explique-t-elle, tout sourire.

C'est justement ce que voulait Guy Gaudy : "On vit ce qu'ont vécu les précurseurs, puisque c'était les tout débuts du cyclisme, et c'est en fait un voyage dans le temps qui permet de ramener les gens à cette invention majeur que constitue le vélocipède."

Et les vélocipédistes d'aujourd'hui ont beaucoup de respect pour ces précurseurs puisque le gagnant de la course il y a 150 ans l'avait terminée en seulement un peu plus de 10 heures...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu