Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Bordeaux : un Noël en avance pour ce viticulteur dont les vins sont entrés à l'Elysée

lundi 24 décembre 2018 à 16:54 Par Fanny Ohier, France Bleu Gironde

Benjamin Hessel a fêté Noël avant l'heure ! Suite à l'épisode de gel du printemps 2017, ce viticulteur de Lalande-de-Pomerol lance un appel au secours à l'Elysée, qui propose de déguster son vin... Quelques mois plus tard, le domaine se retrouve dans la prestigieuse cave présidentielle !

Benjamin Hessel devant son cru 2017, la fameuse année où le gel a gâché sa récolte, le poussant à écrire un mail au Président.
Benjamin Hessel devant son cru 2017, la fameuse année où le gel a gâché sa récolte, le poussant à écrire un mail au Président. © Radio France - Benjamin Hessel

Bordeaux, France

L'histoire a tout d'un conte de Noël. Depuis deux ans, Benjamin Hessel, 36 ans, gère le domaine  viticole Les Annereaux à Lalande-de-Pomerol, près de Libourne, un héritage familial vieux de 600 ans.  Au printemps 2017, ses 25 hectares de vignes certifiées biologiques sont durement touchées par le gel, et 92 % de sa récolte est anéantie. Il décide alors, sur un coup de tête, d'écrire au président de la République, pour lui faire part de son inquiétude quant à la dégradation des conditions climatiques dans les années à venir.  Il envoie donc un mail à Emmanuel Macron, via la page "contact" du site de l'Elysée. 

"J'ai envoyé ce mail sans forcément attendre de réponse, comme une bouteille à la mer, mais une semaine après j'ai reçu une réponse !" — Benjamin Hessel

Une dégustation du vin de Benjamin plus tard, la sommelière de l'Elysée lui commande plusieurs bouteilles.

A la fin de son mail, il ajoute qu'il serait heureux d'envoyer un échantillon de son vin de l'année, pour que le président puisse y goûter. Puis il clique sur "envoyer", le 2 janvier 2018. Surprise, non seulement l'Elysée lui répond une semaine plus tard, par la voix de la sommelière Virginie Routis, mais en plus, cette dernière lui propose de venir à Paris, en mars. Une dégustation du vin de Benjamin plus tard, la sommelière lui commande plusieurs bouteilles. 

C'est ainsi que le vin du domaine de Lalande-de-Pomerol a rejoint les vins prestigieux de la cave présidentielle, en septembre 2018. Depuis, l'histoire continue. "Récemment, il y a eu le G20 en Argentine, et j'ai eu un appel de l'Elysée quelques caisses aussi pour partir dans l'avion présidentiel."  

"On travaille pour faire un produit de qualité donc quand la sommelière de l'Elysée vous dit que votre vin est excellent, c'est une certaine reconnaissance, qui n'a pas de prix." — Benjamin Hessel, viticulteur bio 

"Un vin estampillé Elysée, ça n'a pas de prix !"

Au-delà de son vin, c'est l'appellation et la démarche bio qui sont reconnues. Les ventes de Benjamin n'ont pas doublé miraculeusement mais de temps en temps des commandes présidentielles s'ajoutent à son carnet. 

"Si mon arrière grand-père avait vendu au Général de Gaulle, j'en parlerais encore je pense... Mes petits enfants diront 'on a notre vin à l'Elysée", ajoute Benjamin avec le sourire. Une histoire, qui restera dans la famille.