Insolite

Gratin dauphinois, chartreuse, Bleu de Sassenage : dégustation de produits isérois à l'aéroport de Grenoble

Par Julien Morin, France Bleu Isère dimanche 29 janvier 2017 à 7:00

Les restaurateurs expliquent aux touristes ce qu'il y a à déguster
Les restaurateurs expliquent aux touristes ce qu'il y a à déguster © Radio France - Julien Morin

L'odeur chatouillait les narines samedi en entrant dans l'aéroport de Grenoble ! Les voyageurs ont pu goûter plusieurs produits de la gastronomie locale. Pour la cinquième année consécutive, une dizaine de Maîtres Restaurateurs isérois ont régalé gratuitement les passagers le temps d'une matinée.

Quelques spécialités Iséroises avant de prendre l'avion ? "Yes, of course". Plusieurs centaines de passagers de l'aéroport Grenoble Alpes Isère, pour la plupart Britanniques, ont eu la surprise samedi de se retrouver nez à nez avec un stand tenu par plusieurs Maîtres Restaurateurs de l'Isère. Dans les assiettes : du gratin dauphinois, des tartes et des cakes à la noix de Grenoble, des biscuits et des macarons à la chartreuse, du Bleu de Sassenage et du Saint-Marcellin. Pour accompagner tout ça ? Un bon verre de Green chaud - du chocolat chaud avec un doigt de chartreuse - "pour se réchauffer" sourit Xavier Castillan, président des Maîtres Restaurateurs de l'Isère. Miam miam.

Bleu de Sassenage (en haut à gauche), biscuits à la charteuse (h. à d.), gratin dauphinois (bas à gauche) et tarte à la noix de Grenoble (b. à d.) - Radio France
Bleu de Sassenage (en haut à gauche), biscuits à la charteuse (h. à d.), gratin dauphinois (bas à gauche) et tarte à la noix de Grenoble (b. à d.) © Radio France - Julien Morin

"I'm pretty sure it's tartiflette ! No ?" Michaell, touriste anglais pas encore très au point sur les spécialités iséroises

À peine descendu de son avion, Michael comme bon nombre d'autres touristes, se retrouve avec un verre de Green chaud dans les mains. Verdict ? "It tastes brilliant !" En Français ça doit vouloir dire que ça lui plait. "What else do you recommand ?" Ce qui doit vouloir signifier qu'il envisage un vrai repas gratuit avant de décoller. "I'm pretty sure it's tartiflette ! No ? I had tartiflette twice this week and I thought it was tartiflette." Raté, c'est du gratin dauphinois. Visiblement il n'a pas bien retenu le goût de la tartiflette. Les Britanniques et la gastronomie, quelque chose qui fait sourire Olivier Corneloup, chef au restaurant La Clairefontaine à Grenoble. "Les Anglais ils sont toujours content de venir en France pour bien manger, mais bon après il faut qu'ils repartent , c'est une autre tradition chez eux, ironise le chef. Mais bon, on voit qu'ils aiment les stations de sport d'hiver de l'Isère et ça c'est bien."

Laurent Gras (chef restaurateur au Per'Gras) triste, sa bouteille de chartreuse est vide ! - Radio France
Laurent Gras (chef restaurateur au Per'Gras) triste, sa bouteille de chartreuse est vide ! © Radio France - Julien Morin

"La nourriture et les boissons iséroises, un bon argument pour faire revenir les touristes", Anne Moser, responsable de l'escale à l'aéroport Grenoble Alpes Isère

Le stand se vide à vitesse grand V. L'événement fonctionne. "Ça fait un petit plus pour les passagers avant d'aller prendre l'avion ou en arrivant en Isère, on est ravi d'accueillir tout ces chefs, assure Anne Moser, responsable de l'escale à l'aéroport Grenoble Alpes Isère. Au niveau de la satisfaction des passagers c'est vraiment très important pour nous. Ça permet de montrer qu'on fait attention à nos passagers. La nourriture et les boissons iséroises c'est un bon argument pour faire revenir les touristes". Le message est passé, les ventres sont plein, la collation dans l'avion ne sera peut-être pas utile.