Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Haute-Savoie : le lac d'Annecy était déchaîné comme la Méditerranée par force 8

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Surpris par des rafales de plus de 120 km/h lundi soir sur le lac d'Annecy, le bateau-restaurant le Libellule a été ballotté par d'impressionnantes vagues de plus de 5 m de hauteur. "Du jamais vu" racontent les plus anciens membres de l'équipage. Témoignage d'un matelot.

Sous les coups de roulis, équilibre très instable lundi soir à bord du Libellule, le bateau-restaurant du lac d'Annecy
Sous les coups de roulis, équilibre très instable lundi soir à bord du Libellule, le bateau-restaurant du lac d'Annecy - DR

Annecy, France

Sur le quai du Libellule ce mardi, les visages de l'équipage du bateau-restaurant les traits sont fatigués, mais les esprits soulagés d'avoir su gérer comme il le fallait cette nuit extraordinaire. Rester calme, rassurer les 28 passagers, les aider à embarquer sur un autre bateau quand l'avarie moteur est survenue. Pour au final, une soirée certes impressionnante et mémorable, mais sans aucun blessé. Seuls la vaisselle et les caves à vin n'ont pas résisté au coups de roulis.

Le bateau fait cinq mètres de haut, certaines vagues submergeaient le toit 

Guillaume Pommier est un dix membres d'équipage présents lundi soir à bord du Libellule. Matelot, ayant travaillé en mer sur des bateaux de plaisance, il n'hésite pas la comparaison: "

"C'était comme la Méditerranée par force 8 ou 9. Mes collègues vieux capitaines qui ont plus de trente ans de navigation sur le lac n'ont jamais vu et vécu cela. On a tout de suite eu des vents qui étaient selon nous à bien plus de 100 km/h. Plus près de 150. De toute façon c'est simple, le bateau fait cinq mètres de haut, et certaines vagues submergeaient le toit."

Ecoutez le témoignage de Guillaume POMMIER, matelot à bord du Libellule

Une nouvelle alerte aux orages étant lancée pour ce mardi soir en Haute-Savoie, le Libellule ne reprendra du service que mercredi.

Choix de la station

France Bleu