Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Histoire : la commune de Traînou rend hommage à des soldats américains victimes d'un crash en 1944

dimanche 7 janvier 2018 à 6:18 Par Fanny Bouvard, France Bleu Orléans

Deux cérémonies sont organisées à Traînou, ce dimanche matin, pour rendre hommages aux dix soldats américains victimes d'un crash dans la forêt d'Orléans, le 7 janvier 1944. 40 parachutistes devraient notamment effectuer un saut, vers 10 heures, si la météo le permet.

Illustration : Un bombardier B-24 pendant la seconde guerre mondiale.
Illustration : Un bombardier B-24 pendant la seconde guerre mondiale. © Maxppp - EFE/Newscom/MaxPPP

Traînou, France

Traînou va rendre hommage ce matin à des soldats américains victimes d'un crash, le 7 janvier 1944.  Des soldats qui luttaient contre l'Allemagne nazie à bord d'un bombardier, quand leur avion a été abattu et s'est écrasé dans la commune, au milieu de la forêt d'Orléans. Ce dimanche matin, à 10 heures, une quarantaine de parachutistes vont effectuer un saut, avant une cérémonie commémorative autour d'un stèle, tout près des lieux de l'accident à midi. 

Un épisode gravé dans la mémoire des habitants

"Ici est tombé, le 7 janvier le bombardier américain "Liberator B-24 Los Angeles City Limits". C'est ce qu'on peut lire sur la plaque érigée au milieu de la forêt d’Orléans. En dessous apparaissent les noms de dix soldats américains, qui étaient à bord de l'avion : Lieutenant Robert Lawrens, lieutenant William Powell, Lieutenant Earl Cooper...  Ce jour-là, ils viennent de détruire un site gazier en Allemagne quand, au lieu de passer par le nord de la France pour rentrer sur leur base en Angleterre, une partie des 420 avions de leur division survole Châteauneuf-sur-Loire sans protection aérienne.  Vers 13 heures, les allemand font feu. Cinq appareils sont touchés, deux s'écrasent dans le Loiret à Vrigny et Traînou.

A Traînou, seuls quatre des dix soldats à bord survivent et sont secourus par des villageois et des fermiers. La résistance assure rapidement leur protection.  De cet événement, il reste aujourd'hui peu de traces?  La forêt a repris ses droits et difficile de savoir si les quatre soldats sont toujours vivants. L'un d'entre eux qui avait l'habitude de revenir pour des commémorations est décédé. Par contre au musée de Loury, un bout d'aile et une glace blindée du bombardier sont toujours précieusement conservés.