Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Hoerdt : une photo truquée circule sur les réseaux sociaux, et agace la mairie

dimanche 22 juillet 2018 à 20:24 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

En quelques mois, l'image d'un panneau municipal de la ville de Hoerdt (Bas-Rhin), au message provocateur, a été partagée des dizaines de milliers de fois. Problème : elle est totalement fausse.

Image truquée d'un panneau municipal à Hoerdt, en 2018
Image truquée d'un panneau municipal à Hoerdt, en 2018 -

Hœrdt, France

"Merci de ne pas jeter vos déchets sur la voie publique. Jetez-les sur la vitrine du bar 'Les 4 chemins', voire mieux : sur son patron. Je sais que tu baises ma femme." Voilà des mois que l'image de ce message, inscrit sur un panneau municipal électronique de Hoerdt (Bas-Rhin) circule sur les réseaux sociaux. Apparue dans un premier temps sur Facebook, elle est réapparue dans un second temps, mi-juillet, sur Twitter. Vendredi 20 juillet, sur un seul post Twitter, l'image avait été retweetée plus de 28.000 fois. Mais elle est en fait... truquée !

"Le panneau municipal qui est sur l'image n'existe plus. Et je ne connais aucun bar qui s'appelle 'Les 4 chemins'. J'ai compris tout de suite que c'était une _fake news_", souligne Denis Riedinger, le maire de Hoerdt. C'est quelqu'un, probablement au fin fond de nulle part, qui a trouvé l'image de l'ancien panneau électronique et l'a truquée avec des logiciels photo".

Ne partagez pas n'importe quoi

La mairie de Hoerdt a bien tenté d'arrêter la propagation. "Mais c'est impossible, explique Denis Riedinger. Si on s'adresse à Google, Facebook, etc.... _on n'arrive pas à faire supprimer l'image_. La preuve, quelques mois plus tard, elle se retrouve sur un nouveau réseau social. Et c'est reparti pour un tour !"

"Le législateur travaille pour peser sur les opérateurs. Mais il doit également y avoir une prise de conscience des opérateurs", réagit Serge Barbet, directeur délégué du Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (Clemi). Il invite également les internautes à être bien plus prudents : 

Vérifiez les sources ! Vérifiez qui diffuse ces contenus !

En droit français, la diffusion d'une fausse nouvelle est une infraction pénale. Le problème reste toutefois le volume très important de fake news en circulation sur les réseaux sociaux, rendant impossible de les contrecarrer au cas par cas.