Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il confond le chant d'un coq et des cris au secours et appelle les gendarmes d'Indre-et-Loire à l'aube

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Un habitant du village de Saint-Branchs, au sud de Tours, en Indre-et-Loire a appelé le 17, ce jeudi 1er août, pour signaler qu'il avait été réveillé par des appels à l'aide répétés. La gendarme à l'autre bout du fil a rapidement reconnu qu'il s'agissait du chant d'un coq.

Illustration
Illustration © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Au saut du lit, certaines personnes sont mieux réveillées que d'autres : visiblement, l'habitant de Saint-Branchs qui a appelé la gendarmerie d'Indre-et-Loire ce jeudi 1er août vers 6H du matin avait encore les tympans endormis. 

Il a composé le 17, à l'aube, pour s'inquiéter de cris qu'il avait déjà entendus plusieurs fois durant les minutes précédentes. Des cris qu'il interprétait comme des cris au secours. À l'autre bout du fil, l'opératrice du Centre Opérationnel de la Gendarmerie entend, elle aussi, un bruit curieux, recouvert par la voix de son interlocuteur. 

La gendarme lui demande de se mettre à la fenêtre et se taire. Elle constate alors rapidement que les appels au secours ne sont en fait que le chant d'un coq, sans doute tranquillement installé dans la cour d'une autre maison de ce village de 2.500 habitants. 

L'intervention s'arrête ici. Le dormeur mal réveillé (dont la gendarmerie n'a pas communiqué l'âge, ni précisé si il s'agit d'un vacancier ou d'un habitant) a pu aller se rendormir tranquille... sauf si son sommeil a, cette fois, été perturbé par le chant du coq.

La gendarmerie d'Indre-et-Loire précise tout de même que l'homme était de bonne foi et qu'il a donc bien fait d'appeler en croyant que quelqu'un avait besoin d'aide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu