Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : il continue à couper les cheveux en cachette dans son salon de coiffure

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un coiffeur de Montpellier a reçu une amende ce samedi après avoir ouvert son salon de coiffure et reçu des clients en cachette, en plein confinement.

Le coiffeur a écopé d'une amende pour avoir ouvert son salon de coiffure sans en avoir le droit (illustration).
Le coiffeur a écopé d'une amende pour avoir ouvert son salon de coiffure sans en avoir le droit (illustration). © Maxppp - Thomas Padilla

C'est un banal contrôle de rues qui a mis les policiers sur la piste. Un coiffeur de Montpellier a été verbalisé samedi 18 avril pour avoir ouvert son salon en plein confinement. L'un de ses clients, contrôlé sans son attestation sur le chemin du retour, a expliqué aux policiers s'être "rendu chez le coiffeur" pour justifier sa sortie, à la surprise des agents.

À leur arrivée devant le lieu indiqué, les policiers ont trouvé rideau baissé comme si le salon était fermé. Mais à l'intérieur, six personnes étaient en train d'attendre pour se faire couper les cheveux. L'ensemble des clients - qui détenaient bien une attestation de sortie pour "achat de première nécessité" - a été verbalisé, de même que le gérant du salon de coiffure qui écope d'une amende de classe quatre pour "ouverture sans autorisation".

En cas de récidive, le salon pourrait faire l'objet d'une fermeture administrative de trente jours à compter de la fin du confinement. Les enquêteurs ignorent si cet établissement, situé près de la gare Saint-Roch, avait ouvert d'autres jours auparavant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess