Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il lègue près d'un demi million d'euros à la commune de Vaiges, dans l'Est de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

La commune de Vaiges, dans l'Est de la Mayenne, va toucher un legs courant janvier. A son décès, Marcel Montillet a décidé de lui laisser la moitié de ses biens, ce qui correspond à près d'un demi million d'euros. Cet homme ne résidait même pas à Vaiges mais il avait une histoire avec cette commune.

Avec l'argent légué par Marcel Montillet, le maire de Vaiges aimerait restructurer le mausolée Robert Glétron, à cheval sur le cimetière et le jardin public.
Avec l'argent légué par Marcel Montillet, le maire de Vaiges aimerait restructurer le mausolée Robert Glétron, à cheval sur le cimetière et le jardin public. © Radio France - Aurore Richard

C'est ce qui s'appelle être très généreux. Marcel Montillet est décédé en mai 2020 à 91 ans, et il a légué la moitié de ses biens à la commune de Vaiges dans l'Est de la Mayenne, et à ses près de 1.200 habitants. L'autre moitié ira à l'association Les Petits Frères des pauvres. Ce n'est pas une petite somme. Au total, elle devrait frôler le million d'euros.

Ce bienfaiteur n'habitait même pas à Vaiges mais il n'a pas choisi cette commune au hasard. Marcel Montillet avait expliqué ce choix au maire, Régis Lefeuvre. "Son épouse a été réfugiée pendant la guerre, à Vaiges, au café-restaurant Le Pigeon blanc. Son épouse et la famille de celle-ci ont été enterrés à Vaiges. Marcel revenait donc tous les mois, il passait beaucoup de temps au cimetière, il s'asseyait sur la tombe de sa femme, il lui parlait", se rappelle l'élu.

Des liquidités et une maison en région parisienne

Marcel n'a pas de descendant alors il lègue des liquidités à Vaiges dont on ne connaît pas encore le montant exact et la moitié de sa propre maison. "Je suis allé à Rueil-Malmaison où il habitait, avec un notaire et un commissaire-priseur pour expertiser les biens, la maison en particulier. Une maison là-bas est forcément plus chère qu'à Vaiges ou ailleurs en Mayenne", explique Régis Lefeuvre. 

L'élu estime cette habitation à 800.000 euros au total donc Régis Lefeuvre met un point d'honneur à bien utiliser cette donation. "On va restructurer notre jardin public qui est attenant au cimetière où reposent Marcel et sa femme. On voudrait revoir le mausolée Robert Glétron qui est là-bas et le cimetière pour faire un ensemble paysager", envisage le maire de Vaiges. 

Le jardin public de Vaiges porte aujourd'hui le nom de Robert Glétron. Il pourrait bientôt être renommé "le jardin Marcel Montillet".
Le jardin public de Vaiges porte aujourd'hui le nom de Robert Glétron. Il pourrait bientôt être renommé "le jardin Marcel Montillet". © Radio France - Aurore Richard

Ce jardin sera très certainement renommé pour prendre celui de Marcel Montillet. Le maire réfléchit aussi à financer des équipements pour les plus anciens comme un préau près du plan d'eau pour les joueurs de pétanque. Tout est encore en cours de transaction, la commune de Vaiges devrait toucher ce legs dans les prochaines semaines.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess