Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il y a 80 ans, le Diable pénétrait dans le couvent de Cadouin

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

En 1940, une jeune femme hébergée par les sœurs du couvent de Cadouin se dit possédée par un esprit. Selon plusieurs témoins de l'époque, d'étranges événements viennent alors briser le silence du cloître. Après des mois d'angoisse, elle sera finalement exorcisée puis guérie.

Il y a 80 ans, le Diable pénétrait au couvent de Cadouin
Il y a 80 ans, le Diable pénétrait au couvent de Cadouin © Radio France - Flavien Groyer

France Bleu Périgord vous ramène 80 ans en arrière dans le village de Cadouin près du Buisson de Cadouin en Périgord pourpre. A cette époque, le couvent est frappé par des événements mystérieux. Nous avons rencontré Annie Roquejoffre, habitante du Buisson de Cadouin. Sa mère était cuisinière à l'abbaye et cette dernière a été témoin de certains événements. Sa fille nous raconte*. 

Le Diable vient posséder Jeannette 

Dans ce couvent, les sœurs accueillent régulièrement des jeunes femmes dont Jeannette âgée de 20 ans. A côté, un bâtiment abrite un hospice où résident des personnes âgées. Un jour, trois femmes habitant cet hospice organisent une séance de spiritisme pour contacter le défunt mari de l'une d'entre elles. C'est alors qu'un esprit est libéré. Quelques jours plus tard, Jeannette se rend chez ces dames. L'esprit décide d'entrer dans le corps de la jeune femme. "On disait qu'elle avait été possédée par le Diable" explique Annie. 

Des incidents étranges

Revenue au couvent, des événements "impensables" surviennent et viennent briser le calme du cloître : "Cela se traduisait par des bruits, des démolitions. Quand elle était à table, ça tapait sous la table ! Les chaussures de Jeannette quittaient ses pieds et couraient toutes seules" raconte Annie. 

Cela faisait peur ! - Annie

Ce n'est pas seulement l'oeuvre de l'imagination des nonnes ou de Jeannette puisque même les gendarmes en sont témoins : "Ils sont venus et tout à coup la statue de la vierge est tombée de la table et est venue les tamponner. A la porte, quelque chose les a poussés !". La mère d'Annie a également vu les casseroles de la cuisine quitter les étagères sans explication. 

Le récit d'Annie au micro de France Bleu Périgord

Direction Lourdes pour un exorcisme

Les sœurs du couvent de Cadouin se taisent mais la rumeur court dans le village. Jeannette est emmenée chez l'évêque à Périgueux : "Pendant que les sœurs discutaient avec Monseigneur, Jeannette attendait dans le couloir. Des bouteilles se sont mises à bouger. Quand il a vu cela, l'évêque a dit qu'il fallait l'exorciser". Jeannette s'en va donc pour Lourdes : "Soi-disant elle a été guérie" confie Annie. Jeannette part ensuite à Limoges. Jamais elle ne remettra les pieds à Cadouin. Le couvent retrouve alors sa tranquillité. Depuis cette époque, le couvent du village est surnommé le couvent du Diable.

Poème sur le couvent du Diable écrit par Annie Roquejoffre
Poème sur le couvent du Diable écrit par Annie Roquejoffre © Radio France - Flavien Groyer

* Cette histoire est vraie pour les personnes qui l'ont vécu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess