Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Île de Ré : le tirailleur inconnu a désormais un nom

jeudi 17 janvier 2019 à 19:55 Par Mélanie Domange et Julien Fleury, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Le mystère est levé au cimetière de La Couarde sur l'île de Ré : le tirailleur sénégalais qui repose là depuis la première guerre mondiale a été identifié. Aboutissement du travail d'un retraité passionné d'Histoire.

 Les tirailleurs de la Couarde partagent cette tombe, dans un coin du cimetière.
Les tirailleurs de la Couarde partagent cette tombe, dans un coin du cimetière. © Radio France - Julien Fleury

La Couarde-sur-Mer, France

C'est un oubli enfin réparé! Un retraité de la Couarde, Michel Pelletier, a mené son enquête et il a enfin découvert le nom d'un tirailleur sénégalais enterré dans le cimetière de la commune, c'est ce qu'ont révélé nos collègues du Phare de Ré.

Depuis la première guerre mondiale, à La Couarde-sur-Mer, deux soldats français venus d'Afrique reposent ensemble dans une tombe du cimetière. Ils sont morts à l'âge de 20 ans, dans le naufrage du paquebot Séquana qui les emmenait vers le front. Le paquebot a été torpillé par l'armée allemande au large de l'île d'Yeu, le 8 juin 1917.  Il y avait 400 tirailleurs à bord. Près de la moitié sont morts. Les courants ont finalement déposé deux corps sur une plage de La Couarde, deux semaines plus tard. Depuis, une seule des deux victimes avait pu être identifiée. 

Il y avait 400 tirailleurs sénégalais à bord, quand le bateau a été torpillé en 1917. 198 sont morts. - Aucun(e)
Il y avait 400 tirailleurs sénégalais à bord, quand le bateau a été torpillé en 1917. 198 sont morts. - DR

Aucune trace au service historique des armées

Michel Pelletier, 79 ans, préside l'union locale des anciens combattants de La Couarde. Pour lui une sépulture sans nom, c'est un mort pour la France oublié. Insupportable. Il a donc décidé de chercher. Il y a un numéro sur la vareuse blanche du tirailleur inconnu de la Couarde : 71 920. Michel Pelletier contacte le service historique des armées : aucune trace! Une de ses amies généalogistes lui conseille internet. Et un peu avant Noël, il trouve la liste des 198 victimes du Sequana. Il tombe sur le fameux matricule 71920 et un nom : Sako DRI, né dans l'actuel Mali.

Devoir accompli pour Michel Pelletier, à la joie mêlée de tristesse : "Ils sont venus d'un continent l'Afrique, défendre un pays la France qu'ils ne connaissaient pas, juste pour la liberté. Ils ont le droit à une reconnaissance quand même." 

Sako Dri est mort à 20 ans. - Aucun(e)
Sako Dri est mort à 20 ans. - DR

Des tirailleurs encore sans nom

Michel Pelletier  appelle donc d'autres passionnés à remettre des noms sur les tirailleurs oubliés du Séquana, dont une cinquantaine seulement sur 400, ont été identifiés. D'autres tombes existent sur l'île de Ré, mais aussi à Oléron, Aix et La Rochelle, partout où des corps ont été déposés par la mer. 

En attendant Michel Pelletier prépare une cérémonie à La Couarde en mémoire de Sako DRI. Le 8 juin prochain, jour anniversaire du naufrage. Il vient d'écrire à l'ambassadeur du Mali à Paris pour l'inviter à cette cérémonie. Il souhaiterait également inviter d'éventuels descendants du tirailleur Sako Dri, mort à 20 ans à bord du paquebot Sequana. 

On connaissait son matricule : le 71 920. Maintenant, le tirailleur enterré à la Couarde a un nom : Sako Dri.