Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Bretagne : elle décore entièrement sa maison pour Halloween

mardi 31 octobre 2017 à 8:59 Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique et France Bleu

Depuis 7 ans maintenant, Nadia habille entièrement sa maison pour Halloween. De la façade au premier étage, en passant par le couloir de l'entrée et par le salon de la mère de famille. Elle fait visiter gratuitement son "manoir hanté" toute la journée de ce 31 octobre. Visite guidée des lieux

Nadia pose au milieu de son couloir d'entrée avec des squelettes tout autour d'elle. Après 7 ans de déco et de visite, elle ne s'en lasse pas
Nadia pose au milieu de son couloir d'entrée avec des squelettes tout autour d'elle. Après 7 ans de déco et de visite, elle ne s'en lasse pas © Radio France - Alexandre Frémont

Marcillé-Robert, France

Devant le 19 Grande Rue à Marcillé-Robert, près de Janzé en Ille-et-Vilaine, Nadia a installé ses poupées maléfiques sur un banc, du côté gauche de sa porte d'entrée, au milieu d'horloges cassées et de petites citrouilles en porcelaine. De l'autre côté de la porte, des citrouilles gonflables énormes surmontées par une autre en porcelaine également, accrochée à la façade. Déjà, de la rue, le "manoir hanté" de cette jeune femme donne envie.

On ne peut pas louper la maison de Nadia tellement est habillée même sur la façade du "manoir hanté" - Radio France
On ne peut pas louper la maison de Nadia tellement est habillée même sur la façade du "manoir hanté" © Radio France - Alexandre Frémont
Les poupées maléfiques devant la maison de Nadia et accompagnées de vieilles horloges et lampes - Radio France
Les poupées maléfiques devant la maison de Nadia et accompagnées de vieilles horloges et lampes © Radio France - Alexandre Frémont

Aucun détail n'est laissé au hasard

Quand on entre, le couloir de l'entrée est entièrement habillé. "On a des chauves-souris, des rats, des araignées, des chaussures au mur et puis surtout des squelettes ! sourit Nadia. Tout est fait au détail près, j'ai accroché moi-même les 2 000 chauves-souris sur un drap pour en faire un ciel au-dessus de la tête des visiteurs".

Ecoutez comment tout ça a commencé pour Nadia

On avance, des squelettes, encore et toujours, d'animaux surtout. Il y a aussi celui d'un grand chien, tenu en laisse par son maître (ou sa maîtresse), squelette également. Les deux trône à côté d'un piano également décoré pour l'occasion. "Je ne laisse vraiment rien au hasard, détaille Nadia. Vous voyez, c'est une histoire que je mets aussi en place tout au long du parcours puisque, vous verrez, à certains moment, les oiseaux sont en cage et puis à d'autres moments ils seront délivrés et à l'air libres. Vous trouverez également des chaussures collées au mur, qui correspondent peut-être à la mariée d'Halloween, posée entre le rez-de-chaussé et le premier étage. C'est aussi à vous de vous imaginer ce dont vous avez envie"

Tout est placé au détail et au millimètre près dans le "manoir hanté" - Radio France
Tout est placé au détail et au millimètre près dans le "manoir hanté" © Radio France - Alexandre Frémont
Aucune flamme n'est présente dans le manoir, par mesure de sécurité explique Nadia - Radio France
Aucune flamme n'est présente dans le manoir, par mesure de sécurité explique Nadia © Radio France - Alexandre Frémont

Au départ, il y a sept ans, je suis parti de deux citrouilles, que j’avais décoré. Et puis les gens sont venus voir parce qu'ils les trouvaient jolies. Je me suis dit l'année d'après que j'allais faire encore mieux et j'ai cherché pleins d'objets pour faire une belle décoration. Et ça a commencé comme ça" Nadia

Au premier étage, on arrive au coin des tombes. Elles sont accrochés au mur, accompagnées de pleins de petits crânes. "Vous ferez attention, une fois encore, aux détails. La pièces est grise, et donc tous ce qui l’habillent est gris. Les tombes sont grises, les crânes sont peints en gris et le lustre est aussi gris. Bref, j’attache beaucoup d’importance aux détails et si ça ne va pas à un moment donné, j’enlève tout et je recommence" détaille Nadia, qui ne laisse rien au hasard.

Les tombes sont en polystyrène et sont accrochées sur le mur du premier étage  - Radio France
Les tombes sont en polystyrène et sont accrochées sur le mur du premier étage © Radio France - Alexandre Frémont

Un peu plus loin, on trouve son salon, là-aussi décoré. "On est plus dans le rouge et or ici" décrit la jeune femme. "Au départ, il y a sept ans, je suis parti de deux citrouilles, que j’avais décoré, se souvient Nadia. Et puis les gens sont venus voir parce qu'ils les trouvaient jolies. Je me suis dit l'année d'après que j'allais faire encore mieux et j'ai cherché pleins d'objets pour faire une belle décoration. Et ça a commencé comme ça". Et la déco change chaque année. Elle réutilise chaque fois les mêmes objets mais les détourne toujours d'une autre manière. "Du coup, chaque année c'est différent !" sourit-elle.

Des sorcières sont attachées aux poutres par des fils et Nadia a fait en sorte que chacune d'elles aient le visage tourné vers les visiteurs - Radio France
Des sorcières sont attachées aux poutres par des fils et Nadia a fait en sorte que chacune d'elles aient le visage tourné vers les visiteurs © Radio France - Alexandre Frémont
Et derrière ce coin salon, il y a l'espace des citrouilles, avec des livres pour les enfants sur le thème d'Halloween bien-sûr - Radio France
Et derrière ce coin salon, il y a l'espace des citrouilles, avec des livres pour les enfants sur le thème d'Halloween bien-sûr © Radio France - Alexandre Frémont

Une fois qu'Halloween est terminé, place à Noël, où celle qui est aussi professeure de danse, humanitaire et magistrate décore de la même manière sa maison. "On arrive quand même à vivre ici, malgré tout ces changements de décors. Mais c'est vrai que je fous un gros bordel", avoue-t-elle.

Pour elle, le plus important, ce sont les habitants du village et " s'ils n'étaient pas là, s'ils n'étaient pas aussi enthousiastes tous, ça ne marcherait pas !"

Ecoutez cette anecdote que nous livre Nadia

Et pour en voir plus, rendez-vous chez Nadia, au 19 Grande Rue à Marcillé-Robert en Ille-et-Vilaine. L'entrée pour la visite est entièrement gratuite et vous pouvez découvrir cet incroyable univers de 14h jusqu'au bout de la nuit ce 31 octobre.

Ecoutez ce reportage d'Alexandre Frémont