Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils descendent la Loire sur un radeau : deux aventuriers nous racontent leur périple

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Habituellement adeptes des périples à l'étranger, deux aventuriers ont réussi un nouveau défi : descendre la Loire sur un radeau de fortune ! Ils reviennent sur cette épopée ce mercredi.

Florent Grosset et Johan Souzy viennent de terminer leur périple en radeau sur la Loire, de Roanne jusqu'à l'écluse du canal Saint-Félix à Nantes.
Florent Grosset et Johan Souzy viennent de terminer leur périple en radeau sur la Loire, de Roanne jusqu'à l'écluse du canal Saint-Félix à Nantes. © Radio France - Marion Bothorel

Ils ne sont jamais à court d'idées, quand il s'agit des paris les plus fous ! Johan Souzy et Florent Grosset se sont rencontrés sur la route de leur tour du monde, initialement prévu en solitaire il y a deux ans. Depuis, ils ne sont plus quittés. Et leur dernier projet en date, lancé en mars : descendre la Loire, "le fleuve le plus long et le plus sauvage" sur un radeau.

Objectif Loire !

Six bidons harnachés, deux palettes en guise de plancher et deux fauteuils fatigués solidement accrochés. Leur radeau est composé à "90% par des matériaux de récupération", explique Johan Souzy. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Partis de Roanne, ils ont ensuite campé le long du fleuve, sur des petites plages et chez des habitants, rencontrés pendant la navigation. 

A l'exception du vent de face et de quelques jours de pluie, la navigation s'est déroulée sans encombre. "On a navigué non stop sur la Loire jusqu'à Nantes, à l'exception de quelques barrages, où on a dû sortir le radeau de l'eau avec l'aide des passants", raconte Florent Grosset. 

Un voyage sans encombre malgré le confinement

Les deux aventuriers se disent privilégiés d'avoir pu profiter de cette aventure pendant ce confinement. 

On était suivis par des policiers et des gendarmes sur Instagram ! Et ça n'a pas posé de problème malgré le fait d'avoir largement dépassé les 10 kilomètres depuis notre domicile. - Florent

Le Bayonnais ajoute, en regardant son fauteuil : "Et puis comme nous l'a dit un pêcheur, sur notre radeau c'est comme si on était dans notre salon !"

Johan Souzy et Florent Grosset, bien installés sur leur radeau, qui les a menés de Roanne à Nantes.
Johan Souzy et Florent Grosset, bien installés sur leur radeau, qui les a menés de Roanne à Nantes. © Radio France - Marion Bothorel

Une fois l'écluse du canal de Saint Félix passée ce mercredi, le radeau est récupéré par une connaissance des deux voyageurs. 

Malgré un mois dans une prison iranienne, ils pensent déjà à repartir 

Eux pensent déjà à leur prochain périple, pas été découragés par leur tour du monde qui s'est soldé par "quatre mois de galère".  Mais là-bas, "on est arrivés [en avril 2020] en plein confinement, les frontières se sont fermées et c'est devenu compliqué", raconte Johan.

Adeptes du camping sauvage, les deux Français se font arrêter par la police iranienne et resteront en prison pendant plus d'un mois. Mais dès leur retour en France, ils pensent déjà à la suite : rejoindre la Mongolie à cheval ! Le départ est prévu pour le printemps 2022, le temps de se constituer un budget. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess