Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Il y a quarante ans, la première transatlantique en ballon atterrit en Normandie

vendredi 17 août 2018 à 6:35 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Il y a quarante ans, le 17 août 1978, c'est l'effervescence à Miserey près d'Évreux. Une montgolfière vient de se poser dans un champ d'orge. À son bord, trois hommes partis du Maine (États-Unis) réalisent la première traversée de l'Atlantique nord en ballon en 137 heures et six minutes.

Christiane (87 ans) et Roger Coquerel (92 ans) feuillettent les albums souvenir de l'aventure. C'est dans leur champ que le ballon a atterri il y a quarante ans
Christiane (87 ans) et Roger Coquerel (92 ans) feuillettent les albums souvenir de l'aventure. C'est dans leur champ que le ballon a atterri il y a quarante ans © Radio France - Laurent Philippot

Miserey, France

49°.00'.54'' de latitude Nord, 01°.16'.08'' de longitude Est, ce sont les coordonnées GPS du lieu d'atterrissage du Double Eagle II, le premier ballon à réaliser la traversée de l'Atlantique Nord.  Il est 19h49 ce jeudi 17 août 1978 quand l'aérostat se pose à Miserey dans l' Eure dans le champ où Roger Coquerel a semé de l'orge.  À son bord Ben Abruzzo, Maxie Anderson et Larry Newman. Les trois Américains viennent de réaliser une double première mondiale : la traversée de l’Atlantique Nord en ballon et le record de la distance parcourue 5.001,22 kilomètres en 137 heures et 6 minutes. 

Le Double Eagle II à son atterissage à Miserey, près d'Évreux, le 17 août 1978 - Aucun(e)
Le Double Eagle II à son atterissage à Miserey, près d'Évreux, le 17 août 1978 - Document transmis par les Archives municipales d'Évreux

Papa, les Américains, ils arrivent ! 

Depuis plusieurs jours, les Français se passionnent pour l'évènement qu'ils suivent surtout à la radio. C'est grâce à son fils, collé à son transistor,  que Michel Gouyette apprend la nouvelle. L'ancien maraicher saute dans sa voiture et file à Miserey pour accueillir les trois aérostiers et immortaliser la scène sur pellicule. Michel Gouyette se souvient "c'était de la folie, les gens en voiture sur la nationale 13 s'arrêtaient n'importe où".  

Il y a une dame qui était à côté de moi, elle essayait d'arracher un morceau de l'enveloppe du ballon avec ses dents ! " - Michel Gouyette, premier vidéaste amateur sur place

Parmi les autres anecdotes savoureuses distillées par l'ancien maraîcher et apiculteur : un médecin qui descend de sa voiture pour prendre la tension des trois aérostiers, un automobiliste, bouteille de champagne à la main, qui propose aux Américains de trinquer alors qu'ils n'étaient pas encore sortis de la nacelle.  Le vol des Américains était suivi depuis plusieurs jours par les media français. Le présentateur du  20h00 d'Antenne 2, Gérard Holtz, en fait l'ouverture de son journal

Le ballon atterrit dans le champ d'orge de Roger Coquerel

Les trois aérostiers avaient prévu d'atterrir au Bourget mais les conditions météo ne l'ont pas permis. Après avoir demandé l'autorisation de se poser dans la base aérienne 105 d'Évreux, qui leur est refusée, ils finissent dans un champ d'orge qui appartient à Roger Coquerel. L'agriculteur, aujourd'hui âgé de 92 ans, habite dans la commune depuis 1936. Il râle un peu quand il voit l'état de son champ, "il n’était pas récolté ! " mais quinze jours après, tout rentre dans l'ordre, Roger Coquerel est indemnisé pour le préjudice subi, "dans le champ d'à côté, les gens arrachaient des patates " narre celui qui est devenu maire de la commune en 1979.  Quelques semaines plus tard, Roger et sa femme Christiane seront invités cinq jours aux États-Unis, "là-bas, c'était nous les vedettes, on pouvait tout faire !" se souvient avec espièglerie  Christiane. Ce voyage outre-atlantique en avion a été le premier et le seul pour le couple d'agriculteurs normands. 

Une stèle a été érigée pour commémorer l'exploit, à une centaine de mètres de l'endroit exact où le ballon s'est posé - Radio France
Une stèle a été érigée pour commémorer l'exploit, à une centaine de mètres de l'endroit exact où le ballon s'est posé © Radio France - Laurent Philippot

Le village de Miserey fier de cette première mondiale.

Alors maire de Miserey, Roger Coquerel a donné le nom de Rue des aérostiers à l'artère principale de la commune  - Radio France
Alors maire de Miserey, Roger Coquerel a donné le nom de Rue des aérostiers à l'artère principale de la commune © Radio France - Laurent Philippot

Les seize premières tentatives pour traverser l'Atlantique nord en ballon ont échoué, la dix-septième est la bonne. Depuis, le village met en avant cet événement historique. Rue, fresques ou stèle rappellent aux visiteurs ou aux habitants l'exploit réalisé par les trois Américains.

Une mosaïque sur la façade de la mairie de Miserey rappelle cette première traversée de l'Atlantique en ballon  - Radio France
Une mosaïque sur la façade de la mairie de Miserey rappelle cette première traversée de l'Atlantique en ballon © Radio France - Laurent Philippot
Une fresque est en cours de réalisation par un artiste. Il doit modifier le dessin de la nacelle : elle était rectangulaire et jaune, le maire de Miserey tient à la précision - Radio France
Une fresque est en cours de réalisation par un artiste. Il doit modifier le dessin de la nacelle : elle était rectangulaire et jaune, le maire de Miserey tient à la précision © Radio France - Laurent Philippot
Même le transformateur EDF a été peint aux couleurs de l'évènement - Radio France
Même le transformateur EDF a été peint aux couleurs de l'évènement © Radio France - Laurent Philippot
Même les enfants de l'école maternelle ont dessiné leur fresque - Radio France
Même les enfants de l'école maternelle ont dessiné leur fresque © Radio France - Laurent Philippot

La commune de Miserey célébrera l'événement  le 25 août 2018. Le maire, Hervé Gilles, son équipe municipale et 35 bénévoles se sont mobilisés pour préparer le programme des réjouissances 

  • 11h00 Cérémonie officielle, devant la stèle des aérostiers
  • de 15h00 à 18h00 Exposition de photos et de vidéos, ateliers créatifs, vols en montgolfière et structures gonflables pour les enfants
  • de 15h00 à 17h00 Spectacle Le tour du monde en ballon par l'Épée d'Aymeric
  • 20h00 Repas champêtre
  • 22h45 Spectacle pyrotechnique par Pyro Concept