Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : les ardoises de Mireille font sourire et réfléchir les promeneurs à Saint-Roch, près de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Depuis deux ans, à Saint-Roch, une retraitée dispose dans la nature des ardoises sur lesquelles elle a écrit des citations drôles ou profondes. Une initiative très appréciée des promeneurs, des habitants et de la municipalité.

A Saint-Roch, au nord de Tours, une retraitée a déposé dans la nature une quarantaine d'ardoises portant chacune une citation drôle ou profonde
A Saint-Roch, au nord de Tours, une retraitée a déposé dans la nature une quarantaine d'ardoises portant chacune une citation drôle ou profonde © Radio France - Boris Compain

Les 1.300 habitants de Saint-Roch, au nord de Tours, ont vu apparaitre peu à peu depuis deux ans des ardoises sur lesquelles sont écrites des citations qui font sourire ou réfléchir. Au début, elles étaient disposées près de la maison de la retraitée qui les réalise, sur un chemin de campagne très fréquenté par les randonneurs, mais vu le succès auprès des passants, des ardoises commencent maintenant à apparaitre dans le bourg.

Reportage à Saint-Roch, au nord de Tours

De quoi faire sourire et réfléchir
De quoi faire sourire et réfléchir © Radio France - Boris Compain

Déjà plus de 40 ardoises dans la nature

C'est une initiative totalement gratuite de la part de Mireille Leggerini, qui ne signe même pas ses œuvres : Quand elle lit ou entend une phrase qui l'amuse ou la fait réfléchir, elle l'écrit au feutre blanc sur une ardoise. Il y en a maintenant plus de 40 dans la nature : "

La vie est belle, la campagne est belle, je fais juste ça pour faire réfléchir les gens, ou les rendre un peu plus gais" - Mireille Legerini

Sur les ardoises, on lit parfois des phrases profondes, comme par exemple : "tenez-vous loin des gens négatifs, ils ont un problème pour chaque solution" ou encore "il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour montrer l'exemple". D'autres maximes n'ont d'autre but que de faire rire : "J'ai le corps d'un dieu. Manque de pot, c'est Bouddha" ou "boire du déca le matin équivaut à partir au travail en vélo d'appartement". Mireille aime aussi beaucoup celle qu'elle a mise près de l'entrée de son terrain : "être retraité, c'est se lever sans avoir rien à faire et se coucher sans l'avoir fait". 

La retraité l'avoue dans un rire : "Je les connais mes plaques, mais quand je me promène, je les relis, comme si elles étaient de quelqu'un d'autre". Elle n'est pas la seule : sur ce chemin, on voit souvent des randonneurs arrêtés, en train de photographier les ardoises et leurs maximes : "c'est apaisant" explique l'une des fans qui regarde à chaque passage si certaines phrases ont changé. "Ca fait réfléchir, ça fait voir les choses importantes de la vie et ça fait relativiser les choses qui sont moins agréables. Et puis ça fait sourire aussi, ça donne la pêche, ça donne la banane". 

Pas faux...
Pas faux... © Radio France - Boris Compain

Depuis quelques jours, des ardoises sont posées dans le centre du village, près de la boulangerie. Elles fournissent parfois un sujet de discussion aux clients qui patientent dehors et le succès est quasi-unanime. Mireille s'en réjouit : "Même des gens qui, avant, ne me regardaient pas me disent de continuer. Alors oui, je vais continuer".

D'autant que le maire de Saint-Roch, Alain Anceau, approuve totalement : "c'est une belle initiative. Dans cette période ou les gens ne peuvent pas se rencontrer, on pourrait même en mettre sur l'éclairage public. Une pensée par poteau, on regarde, on marche moins vite, on prend le temps, mais c'est ça la campagne".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess