Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : une résidente d'un Ehpad assiste au mariage de sa petite-fille depuis sa fenêtre

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

À cause de deux cas de Covid-19 détectés dans l'Ehpad de Château-la-Vallière, en Indre-et-Loire, une résidente n'a pas pu se rendre au mariage de sa petite-fille. Mais comme l'église est en face de l'Ehpad, le personnel soignant l'a installée dans une chambre qui donne sur le parvis de l'église.

C'est depuis cette fenêtre que Marguerite a pu assister au mariage de sa petite-fille Anaïs.
C'est depuis cette fenêtre que Marguerite a pu assister au mariage de sa petite-fille Anaïs. © Radio France - Yvan Plantey

Deux cas de Covid-19 détectés dans l'Ehpad de Château-la-Vallière auraient dû l'empêcher d'assister au mariage de sa petite-fille. Pourtant le personnel soignant de l'établissement en a décidé autrement et, après en avoir discuté avec sa petite-fille, il a installé Marguerite, 96 ans, dans la chambre qui donne sur le parvis de l'église. Par chance, le mariage était organisé dans sa commune.

Je ne vous cache pas que j'ai pleuré quand je l'ai su. - Marguerite, résidente de l'Ehpad

Quand elle apprend, la veille du mariage, que les résidents et les soignants de l'Ehpad Louise de la Vallière sont confinés dans leur chambre, elle craque : "Je ne vous cache pas que j'ai pleuré quand je l'ai su. J'avais préparé mes vêtements, j'étais allée dans ma maison que j'ai encore et qui est à côté de la maison de retraite, pour choisir des habits légers vu qu'il allait faire chaud", lâche-t-elle, la gorge serrée, même a posteriori.

"Ils ont tous applaudi vers la fenêtre"

C'est cette tristesse qui a touché les aides-soignantes à l'origine de cette idée, comme Sylvie : "Face à ses larmes quand elle a appris qu'elle ne pouvait pas y aller, j'y ai réfléchi toute la nuit en essayant de trouver une solution." Le lendemain, elles lui apprennent la nouvelle au réveil. Elle va être temporairement installée dans une chambre qui n'est pas occupée et qui a une vue directe sur l'église.

C'était aussi l'occasion pour Marguerite de voir un peu sa petite-fille Anaïs, même de loin. Pendant quelques minutes, elle lui vole presque la vedette : "À un moment donné, ils se sont tous massés devant l'église et ils ont applaudi à tour de bras. Ça a duré au moins cinq minutes", narre cette pétillante résidente. Même si elle a assisté à la fête, Marguerite prévient : elle ne veut plus jamais assister à un mariage dans ces conditions !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess