Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La mâchoire d'un rhinocéros vieux de 24 millions d'années découverte sous le métro à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

INFO FRANCE BLEU - Une mâchoire d'une cinquantaine de centimètres ornée de quelques dents a été découverte ce mardi à 16 mètres de profondeur par des ouvriers qui travaillent sur le chantier du métro Jean-Jaurès à Toulouse. Il s'agit de celle d'un rhinocéros préhistorique.

L'ossement fait une cinquantaine de centimètres.
L'ossement fait une cinquantaine de centimètres. © Radio France - Clémence Fulleda

Toulouse, France

Les ouvriers de Bouygues chargés d'une partie du chantier du métro Jean-Jaurès à Toulouse ont fait une incroyable découverte.

Un ossement d'une cinquantaine de centimètres

Ce mardi 6 août, vers 21h, ils trouvent dans la pelleteuse des ossements d'une cinquantaine de centimètres. Surprise : il y a des dents ! 

"C'est une mâchoire, c'est sûr", confie un interlocuteur du chantier qui souhaite rester anonyme. "J'ai grandi à la campagne et ça ne ressemble pas à quelque chose que je connais, un cheval ou autre. C'est beaucoup trop gros."

Un rhinocéros vieux de 24 millions d'années et sans corne

Forcément, tous les ouvriers que France Bleu Occitanie a croisés se posaient la même question : "Et si c'était un dinosaure ?"

"Quand vous m'avez appelé j'ai cru que c'était un canular", nous glisse une source chez Tisséo, à qui France Bleu Occitanie a appris la nouvelle. Pourtant ce n'est pas une blague.

Et ce n'est pas non plus un dinosaure, ce serait plutôt un rhinocéros  selon Francis Duranthon, directeur du Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse, à qui nous avons envoyé la photo des ossements :

"De ce que je vois sur la photo, il s'agit d'une mâchoire de rhinocéros. Je pense que c'est un Diaceratherium, qui ne portait pas de corne. Vu le terrain où il a été trouvé, il doit avoir 24 millions d'années (cette espèce n'existe plus aujourd'hui, ndlr). C'est assurément une très très belle trouvaille !   Francis Duranthon, directeur du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse

Des dents ont été abîmées lors des travaux, ce qui est classique. 

Voilà à quoi ressemblait le diaceratherium - Aucun(e)
Voilà à quoi ressemblait le diaceratherium - capture d'écran du site ResearchGate

D'autres rhinocéros déjà découverts

Cette découverte n'est en réalité pas une nouveauté, on sait depuis longtemps qu'il y a des rhinocéros dans le sous-sol toulousain. 

"On avait déjà trouvé, à la Vache, à 28 mètres de profondeur, dans un puits d'aération, un rhinocéros", explique Francis Duranthon.

"Mais cette découverte va permettre de confirmer qu'il y a 24 millions d'années, à Toulouse, le climat était de type indo-malaisien avec une période sèche et une période humide, un climat sud-tropical."  — Francis Duranthon, directeur du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse

On avait déjà trouvé la présence d'un tel animal également vers Castelmaurou, près de l'Union, en Haute-Garonne, dans les années 80.

Le chantier partiellement interrompu

Bouygues a contacté Tisséo Ingénierie, le maître d'ouvrage, dès la découverte de ces ossements.

Ce dernier a décidé de suspendre cette partie du chantier, mais cette partie uniquement. C'est en fait un puits, où doit être installé un nouvel ascenseur pour relier la ligne B à la mezzanine de Jean-Jaurès (avant les escalators qui vous permettent de sortir), afin de faciliter l'accès aux personnes handicapées. 

Le métro continue de fonctionner normalement à Jean-Jaurès.

Tisséo Ingénierie, la DRAC, la direction régionale des affaires culturelles et le service Archéologie de Toulouse Métropole doivent se réunir ce jeudi matin pour convenir des suites à donner.

 Les équipes du Museum assurent de leur côté qu'elles peuvent intervenir dans les prochains jours pour extraire le fossile, pour l'analyser et publier leurs découvertes. 

"On pourra présenter la mâchoire aux Toulousains, avant de démarrer l'étude scientifique", promet Francis Duranthon. 

"Pas de retard", dit Tisséo

Les travaux pour agrandir les rames de ligne A ("Ma ligne A XXL") doivent normalement se terminer en décembre 2019. 

" Cette découverte n'aura pas d'impact sur le planning des travaux et la mise en service prévue en fin d'année", assure Tisséo dans un communiqué.