Insolite

Information France Bleu Breizh Izel / Finistère : le passage d’un météoroïde confirmé dans le ciel breton

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Breizh Izel jeudi 9 avril 2015 à 15:03 Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 à 18:42

La météorite observée le 7 septembre par une camera située à Toulouse au CNES.
La météorite observée le 7 septembre par une camera située à Toulouse au CNES. © CNES / GEIPAN

Constaté par de nombreux témoins en Bretagne, mais également dans la Manche et en Haute-Garonne, un météoroïde "gros comme un ballon de handball" a bien traversé le ciel, sur une partie de la façade atlantique, ce jeudi matin.

Les bretons n’ont pas rêvé ! Depuis ce matin, les témoignages affluent sur l’antenne de France Bleu Breizh Izel . De Quimper à Brest en passant par Sizun ou encore Penmarc’h, tous affirment avoir vu « une boule de feu  » dans le ciel breton, aux alentours de 7h15.

D’après eux, il s’agissait d’un objet "rouge", "vert", "jaune" ou "bleu", selon la position géorgaphique de chacun. Le phénomène n’aurait duré que très peu de temps : 4 à 5 secondes au maximum . « C’était très impressionnant  », confient certains auditeurs. Plusieurs d’entre eux ont cru, dans un premier temps, à un crash d’avion ou à un feu d’artifice.  

Météorite

Les scientifiques confirment le passage d’un météoroïde

Les scientifiques confirment qu’il s’agissait bien d’un "météoroïde" , la météorite étant le débris que l’on retrouve au sol. « Tous les témoignages concordent  », selon Xavier Passot, responsable du GEIPAN (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés).

Il explique : « La position des témoins et la description qu’ils en font est entièrement conforme à ce qu’on appelle "un bolide", c'est-à-dire une rentrée de météorite. On pourrait penser que c’est un débris spatiale, ce n’est pas le cas. L’orientation ne correspond pas bien et la durée d’observation est également trop courte pour un débris de satellite, donc on est sur à 99% de ce diagnostic ». L’objet était suffisamment gros pour être observé à l’œil nu :* « Quelque chose entre une balle de tennis et un ballon de foot, dans cet ordre de grandeur », * selon le scientifique.

Météorite / GEIPAN

 

Un chauffeur de taxi filme le spectacle

Le phénomène a été filmé par la caméra embarquée d'un chauffeur de taxi dans le Morbihan, alors qu'un radar militaire de Dax a lui aussi enregistré la trace du passage de ce météoroïde. Selon l'Observatoire de Paris, il y a peu de chance d'en retrouver un morceau. L'objet, "gros comme un ballon de handball ", aurait été "pulvérisé en poussière de météorite ", selon François Colas, chargé de recherche CNRS à l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) de l'Observatoire de Paris.

« Un phénomène pas si rare que ça  »

Le phénomène est assez courant , selon les experts. Ce qui l’est moins, c’est qu’autant de monde ait eu la chance d’assister au spectacle. « Cela dépend de l’heure à laquelle il se produit  », précise Xavier Passot. En moyenne, le phénomène se produit une fois par mois en France . Le dernier « remonte au 15 mars 2015. Il avait été vu par plusieurs centaines de personnes, dans l’est de la France, en Suisse et en Allemagne  », ajoute-t-il. En Bretagne, il faut remonter à juillet 2011 pour le dernier évènement notable de ce genre.

Météorite (ENRO)