Insolite

INSOLITE | Antoine, un collectionneur de Casimir, a fait de l'île aux enfants son paradis

Par Eric Turpin et Cécile Bidault, France Bleu Nord mardi 21 avril 2015 à 6:00

Antoine Leroy et sa collection de Casimir
Antoine Leroy et sa collection de Casimir © Cécile Bidault - Radio France

Il a bercé l'enfance de beaucoup d'entre nous. Casimir est aujourd'hui une icône. Antoine Leroy, 39 ans, possède une collection de 400 peluches et objets en tous genres du monstre gentil dans sa maison à Houplin-Ancoisne, près de Lille. Rencontre avec ce passionné de l'île aux enfants.

Chez Antoine Leroy, c'est l'île aux enfants. Cet habitant de Houplin-Ancoisne près de Lille est un fan inconditionnel de Casimir. Le monstre gentil, c'est sa passion, à tel point que dans sa maison, il y a une chambre Casimir.

Dans cette chambre, on trouve 400 peluche ou objets en tous genres de Casimir. Une collection qu'il a commencée à l'âge de 20 ans, quand, en rangeant sa chambre d'enfant chez ses parents, il est tombé sur un stylo Casimir dans sa trousse d'écolier. 

Objets improbables

Et c'est comme ça que le virus orange s'est installé. Une braderie, deux braderies, des amis qui s'y mettent aussi pour lui. Et il n'y a pas que les peluches chez Antoine, il y a aussi une vitrine remplie d'objets improbables comme des boules à neige, des bouteilles de shampoing, des assiettes pour enfants ou des gobelets, et même une petite culotte.

Antoine aime fouiller, trouver la perle rare au fond d'une caisse, dans une brocante ou un vieux grenier. Alors pas question de faire des recherches sur internet.

Quand il doit offrir un cadeau, Antoine n'a pas de mal à trouver des idées : petits Casimirs en perles confectionnés par des amis, du gloubiboulga à vendre aux passants pour son enterrement de vie de garçon. Et Odile, son épouse, est la première à offrir des Casimirs à son gamin de mari.

« J'ai envie de dire Casimir président » , explique Odile, « car il y aurait plus de gaité dans le coeur des Français » . C'est d'ailleurs pour cela que Antoine aime tant Casimir, parce qu'il est gentil, naïf. Et il trouve que ça manque aujourd'hui dans notre société.

La rencontre avec Casimir

Grâce à son épouse, Antoine a pu rencontrer le vrai Casimir, Yves Brunier, qui était sous le costume, et qui continue à faire des tournées. « J'étais content de le voir, de toucher sa peau, parce qu'il a une peau très douce et j'étais surtout content de discuter avec Yves » , raconte Antoine.

Notre collectionneur pourrait chanter à tue-tête « Voici venu le temps des rires et des chants, dans l'île aux enfants, c'est tous les jours le printemps, c'est le pays joyeux des enfants heureux, des montres gentils, oui c'est un paradis » .

Mais pour que ce soit vraiment le paradis, il manque encore deux choses dans la collection d'Antoine : l'album Panini Casimir et le tourne-disque orange.

Une chambre remplie de peluches Casimir - Radio France
Une chambre remplie de peluches Casimir © Radio France