Insolite

INSOLITE - Armés de grosses seringues, ils arrosent les passants qui ne sont pas déguisés

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord mercredi 18 février 2015 à 9:09

seringueux
seringueux © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Après le défilé de carnaval, pendant deux jours, les "seringueux" déguisés en moine, paysans et autres traquent ceux qui ne sont pas déguisés pour leur faire prendre la douche, une tradition qui remonte au Moyen Age à Solesmes, petite commune du Cambrésis dans le Nord.

A Solesmes dans le Cambrésis on ne rigole pas avec le Carnaval, tous ceux qui passent par la ville doivent être déguisés sous peine d'être douché , d'ailleurs des gros panneaux préviennent de risque d'arrosage à l'entrée de la ville. Pendant 2 jours, ceux qu'on appelle les Seringueux , de la bande des moines, paysans mais aussi des gamins "dispensés" d'école sillonnent les rues pour arroser les récalcitrants. Leur arme des seringues fabriquées artisanalement avec des manches à balais et du zinc , qui peuvent contenir jusqu'à 8 litres d'eau. Une tradition venu du Moyen Age, au XIV° sicèle lorsque les moines détournent le cours d'eau pour leur moulin, la population se rebelle. Au début, les habitants percent des vessies de cochons pour les jeter chez les moines, puis c'est avec les fameuses seringues vers le 18° siècle, et la tradition se perpétue depuis.

seringeux reportage

Du coup, pendant 2 jours après le défilé, la ville se transforme en jeu de cache cache géant entre les seringueux et leurs "victimes", des "victimes" qui n'apprécient pas franchement la douche froide, les noms d'oiseaux fusent, mais certains le prennent avec humour, et se laissent même faire une fois le coup de la surprise passée. Entre 2 arrosages, les seringueux font la tournée des bars remplis de paille pour l'occasion et puis vont faire chapelle chez les habitants.

seringueux