Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

INSOLITE - Les cinq chevaux localisés dans l'Eure, après une nuit d'escapade

Cinq jeunes chevaux se sont échappés de leur enclos près de Brionne dans l'Eure ce jeudi 9 janvier 2020 à la mi-journée. Les propriétaires, inquiets, ont passé la nuit à tenter de les localiser. Ils y sont parvenus ce matin, 10 kilomètres plus loin de l'enclos.

Sur cette photo transmise par la propriétaire des animaux, on voit les "fugitifs". Le petit noir et le petit blanc ne font pas partie des évadés.
Sur cette photo transmise par la propriétaire des animaux, on voit les "fugitifs". Le petit noir et le petit blanc ne font pas partie des évadés. - Photo transmise par Valentine Barbot

Cela peut être dangereux, notamment pour les automobilistes, c'est la raison pour laquelle la propriétaire des chevaux a prévenu France Bleu Normandie ce jeudi soir. Cinq jeunes chevaux bai foncé se sont échappés de leur enclos ce jeudi 10 janvier 2020 à la mi-journée. Deux ont une grande marque blanche sur la tête et des « chaussettes » blanches. Les trois autres sont « bai foncé » (marron très foncé presque noir). Ils étaient dans un enclos situé à Livet-sur-Authou près de Brionne, dans l'Eure. Après une nuit de fugue, les cinq jeunes chevaux ont été localisés par leurs propriétaires ce vendredi 10 janvier au matin, à Saint-Cyr-de-Salerne ... soit dix kilomètres plus loin.

Tout juste séparés de leur mère

Les chevaux, tout juste séparés de leur mère, ont profité d'un trou creusé dans leur enclos par des sangliers, pour prendre la poudre d'escampette dans la forêt voisine. 

"On est repartis dès 6h30 ce vendredi matin, parce qu'on avait peur des gens qui partaient au travail en voiture", expose Valentine Poncheaux, propriétaire des animaux. "On les a vus sur la route, en train de courir à 40 km/h." Avant d'enfin les localiser, dans un herbage clôturé.

"On en a récupéré un, celui qui est un peu moins farouche", ajoute-t-elle. Le jeune cheval a été soigné, reste maintenant à attraper les quatre autres.

"Les forces de l'ordre n'ont pas voulu intervenir."

Depuis la fuite de la veille, Valentine Poncheaux a dû se débrouiller plus ou moins toute seule. "Les forces de l'ordre n'ont pas voulu intervenir", révèle-t-elle. "J'ai appelé une dizaine de fois, mais on m'a juste dit que c'était signalé." Elle et son compagnon auraient voulu une aide pour réguler le trafic et prévenir les automobilistes dans le coin. "Ils n'ont pas envoyé de voiture, en nous disant que ce n'était pas dans nos prérogatives."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu