Insolite

INSOLITE - Des cartes Pokémon pour encourager la contraception chez les jeunes

Par Julien Morin et Gérard Fourgeaud, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 10 novembre 2016 à 17:58

Capture d'écran des cartes "Pokémon" sur Twitter
Capture d'écran des cartes "Pokémon" sur Twitter - mvrksloan

C'est une idée insolite du centre de planification familial de Voiron, en Isère : remplacer les personnages des cartes Pokémon par des images pour encourager la contraception chez les jeunes. L'initiative fait mouche : depuis fin septembre ces détournements font le buzz sur les réseaux sociaux.

Adieu les Pikachu, Carapuce ou Salamèche... place à Capotin, Stérilol ou encore Ninano ! Ces personnages inventés par le centre de planification de Voiron viennent prendre la place des Pokémon sur des cartes distribuées fin septembre - à l'occasion de la Semaine de la contraception - aux lycéens des trois établissement de Voiron et de Pierre-Béghin à Moirans. "On cherchait un nouvel outil pour changer les façon d'intervenir auprès des jeunes" raconte Benoît Noré, conseiller au centre de planification de Voiron. Et l'idée fuse : pendant l'été, l'application mobile Pokémon Go cartonne, plus qu'à surfer sur la vague !

"Le latex sans complexe, on me trouve partout et je protège de tout !" - Caractéristiques de Capotin

Sur chaque carte, un personnage qui représente un moyen de contraception : il y en a 13. Ses caractéristiques, soit, à quoi il sert. Ce qu'il protège etc.

Depuis, les images de ces cartes Pokémon détournées font le buzz sur les réseaux sociaux, les jeunes se partagent ces objets insolites. Pour en rire ? Peut-être, mais la campagne fonctionne. "On a des jeunes filles qui sont venues nous voir (après que les cartes aient été diffusées) et qui s'intéressent du coup aux différents moyens de contraception" raconte Benoît Noré.

"Parfois, la pulsion sexuelle est plus forte que la raison" - Benoît Noré, conseiller au centre de planification de Voiron

L'objectif de cette campagne, c'est évidemment de rappeler, ou faire connaître aux adolescents, les différents moyens de contraception. De ce côté, pas de problème pour Benoît Noré, "les jeunes sont au courant qu'il faut se protéger. Mais parfois, la pulsion sexuelle est plus forte que la raison et ils font l'acte sans protection. Mais ils le savent tous."

Un millier de cartes Pokémon détournées ont été imprimées par le centre de planification de Voiron mais il en reste encore quelques unes. alors si vous voulez toutes les attraper, courez-y vite !