Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : le local de l'ordre des avocats d'Alès mis en vente pour 49,03 euros

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Voilà une surprenante vente aux enchères au tribunal d'Alès (Gard). Vente organisée ce mardi par les avocats : ils ont proposé de vendre pour 49,03 euros l'ordre des avocats, afin de dénoncer le projet de loi sur les retraites.

L'ordre des avocats d'Alès mis en vente ce mardi pour 49,03 euros !
L'ordre des avocats d'Alès mis en vente ce mardi pour 49,03 euros ! © Radio France - Avocats d'Alès

L'ordre des avocats d'Alès mis en vente pour 49,03 euros, tout sauf une blague ? À vous de juger ! Ce mardi au tout début de la séance des adjudications, à 14h, une vente aux enchères a été annoncée très officiellement par voie d'affichage, mais une vente fictive, pour dénoncer la réforme des retraites. Les avocats mettaient en vente le local de leur ordre, leurs robes également et quelques codes, le tout pour 49,03 euros.

"80 à 90% des avocats seront concernés par le doublement de leurs cotisations. Il y a un risque réel de se retrouver en cessation de paiement. Il fallait tirer la sonnette d'alarme." (Maître Claire Sadoul, bâtonnier de l'ordre des avocats d'Alès)

49,03 euros, comme l'article 49.3 de la Constitution. Celui qui a permis de faire passer en première lecture le projet de loi sur la réforme des retraites. L'idée, bien sûr, c'est de dénoncer ce projet de loi qui pourrait, par une augmentation des charges, conduire des petits cabinets d'avocats comme ceux d'Alès à la faillite, et donc à la vente aux enchères pour éponger les dettes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu