Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La folie OM gagne les fans et les boutiques marseillaises

dimanche 6 mai 2018 à 13:34 Par Nina Valette, France Bleu Provence

Depuis la demi-finale d’Europa League, l’engouement autour de l’OM gagne les rues de Marseille. Et avant le grand jour, face à l’Atletico Madrid le 16 juin, il est possible de manger des gâteaux OM, ou bien d’avoir la coupe... de cheveux de Payet.

La folie l'OM jusqu’à créer des pâtisseries marseillaise de A à Z.
La folie l'OM jusqu’à créer des pâtisseries marseillaise de A à Z. © Radio France - Nina Valette

Marseille, France

L'OM : tout le monde n’a que ce mot dans la bouche depuis quelques jours. Une folie qui gagne le 7e arrondissement de Marseille. Au croisement de la rue d'Endoume, une vitrine sort du lot, celle de la boulangerie-pâtisserie les Massilious. Teddy le directeur commercial joue la carte de l’OM :  "Nous avons pris un biscuit nature, et dessus il y a un glaçage au sucre, Notre Dame de la Garde et le logo de l’OM dans la pâte à sucre."

Le directeur commercial de la boulangerie pose fièrement devant la vitrine  - Radio France
Le directeur commercial de la boulangerie pose fièrement devant la vitrine © Radio France - Nina Valette

Dans ce petit commerce, il est donc possible de manger des gâteaux aux couleurs de votre club de cœur et c’est un véritable succès : "Un Stéphanois nous a pris une vingtaine de biscuit la semaine dernière, nous avons des clients qui viennent de Hyères, de Toulon. Faire plus d’une heure de route pour trois gâteaux, c’est extraordinaire", plaisante ce jeune homme fan de l’OM et de pâtisserie.

Et côté pâtisserie les idées fusent. "Après le logo de l’OM, l’affiche OM/Salzbourg, et Notre-Dame-de-la Garde, les client veulent "Jean Michel on arrive !" et on l’a fait", s’amuse ce directeur. 

Une folie qui touche aussi les salons de coiffure

Un monde fou devant le salon de coiffure Lorenzo Styl’. C’est un peu la référence pour les jeunes Marseillais et certains joueurs de l’OM. Et pas de doute sur place, il n’y a que des fans de l’OM. "J’ai commencé ma collection de maillot en 2005-2006 avec Djibril Cissé, et depuis, chaque année, les joueurs me donnent un maillot dédicacé pour le salon. C’est un peu comme un musée finalement", plaisante Salim, le gérant, en regardant les murs recouverts par ces cadeaux.

Mais au-delà de la décoration, l’engouement pour l’OM gagne aussi les clients : "Les plus jeunes veulent la coupe de Thauvin ou Payet. La coupe à la mode en ce moment c’est celle de Rolando", raconte le coiffeur en passant d’un client à l’autre.

Les maillots de l'OM trônent fièrement dans le salon  - Radio France
Les maillots de l'OM trônent fièrement dans le salon © Radio France - Nina Valette

Et les clients ne viennent pas dans ce salon uniquement pour contempler les maillots : "Je viens depuis 10 ans et une fois sur deux je tombe sur une célébrité, un footballeur surtout", hurle Rémy un fidèle du salon. Pas simple de s’entendre dans la pièce, entre la musique et la trentaine de clients qui attend une coupe. 

Une vraie fierté pour le gérant : "J’aime l’idée de voir des Marseillais discuter avec des joueurs de l’OM dans mon salon. Ils sont nombreux à venir chez moi pour avoir une coupe fraîche. Mais en ce moment ils n’ont pas beaucoup de temps alors c’est moi qui me déplace chez eux", explique le coiffeur entre deux coups de téléphone. 

Ici vous pouvez donc avoir une coupe de cheveux, ou contempler les maillots de l’OM, et des autres club aussi. "En revanche, pas de maillot de Paris ici. Pas de mon vivant en tout cas", conclut Salim en bon marseillais.

Les maillots recouvrent les murs du salon depuis 2005  - Radio France
Les maillots recouvrent les murs du salon depuis 2005 © Radio France - Nina Valette