Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Insolite : renaissance du concours de Miss Cagole à Marseille

mercredi 22 août 2018 à 11:29 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu

Des années d'absence. Un vide qui va être rattrapé ce week-end : le bar Le Traquenard remet au goût du jour le concours de Miss Cagole !

Sirine (à gauche) et Amélie, étudiantes aux Beaux-Arts de Marseille, génération montante des cagoles marseillaises !
Sirine (à gauche) et Amélie, étudiantes aux Beaux-Arts de Marseille, génération montante des cagoles marseillaises ! © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Sérieux sans se prendre au sérieux, le bar Le Traquenard -un bar de la Place Jean Jaurès dans le 5e arrondissement- s'apprête à rendre aux cagoles de Marseille leurs lettres de noblesse. Samedi soir renaît un concours qui récompense, avec beaucoup d'autodérision, mais aussi un profond respect, la plus belle cagole de la région.

Karaoké, concours de "tchatche"...

À la fin des années 1990, l'élection de Miss Cagole se déroule au bar de la Plaine à Marseille. Le prix de l'heureuse élue ? Un pack de pots de moutarde !

"On a retrouvé l'archive de l'INA en 1997. On est deux amoureux de la ville de Marseille. On a eu envie de relancer cette élection. Des conseils ? Le classique 5 doigts - 6 bagues, la mini-jupe stretch et pour les garçons, c'est chemise ouverte, chaîne en or, mocassins, cheveux gominés ; regardez les clips d'IAM, vous trouverez !" Enzo, gérant du Traquenard

L'historique : le terme"cagole" évoque le tablier que portaient les ouvrières dans les usines d'empaquetage de dattes, on parlait même plutôt de "cagoulo". Mais ce travail payait mal. Et ces femmes devaient souvent, en plus, vendre leurs charmes...

Le Traquenard remet donc le concours au goût du jour ce samedi. Parmi les candidates, la génération montante ! Amélie et Sirine, par exemple, 21 ans chacune : elles sont étudiantes aux Beaux Arts de Marseille. France Bleu Provence les a rencontrées.

"La cagole est dans la surenchère : dans les bijoux, dans le maquillage, dans les expressions, le mouvement. Elle est grande gueule et elle assume." Amélie et Sirine

Amélie et Sirine, étudiantes aux Beaux Arts de Marseille, et toutes deux candidates au concours de Miss Cagole ! Un reportage de France Bleu Provence

"C'est bling bling, mais pas à la limite du mauvais goût. Plus dans le kitch ! Les filles en ce moment s'inspirent beaucoup de cette tendance, de mélanger les couleurs. La cagole revient !" Amélie et Sirine

Même si elles hésitent encore, elles nous dévoilent déjà la tenue qu'elles ont choisie pour samedi, elles seront... assorties !

En avant-première, les tenues d'Amélie et Sirine samedi soir au Traquenard

"On s'est achetée des tongs à talons compensées (...) tout est dans le détail : la bague de pied, le gros chouchou, par exemple en velours coloré. Et aussi de fausses lunettes Chanel, des faux sacs Louis Vuitton : c'est plus drôle, plus assumé ! Pas forcément classe mais justement, on se fait un vrai style avec des accessoires récupérés pour pas trop cher." Amélie et Sirine

Le programme ?

  • 20h / 21h30 : inscription des Miss (sur place au Traquenard) et échauffement.
  • 21h30 / 0h30 : épreuves : présentation des Miss, concours de style, karaoké "hasardeux", concours de tchatche, concours de danse et épreuve bonus (pour celles qui ont respecté le dress code).
  • 0h30 : vote et remise des prix.