Insolite

INSOLITE | "Sainté" à la manière d'Hollywood

Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mercredi 6 janvier 2016 à 17:14

Six lettres vues du boulevard Pierre Mendès France
Six lettres vues du boulevard Pierre Mendès France © Radio France - Yves Renaud

Deviendront-elles aussi mythiques que les lettres blanches qui surplombent Hollywood, à Los Angeles? Combien de temps tiendront-elles ? En tout cas les six majuscules apparues sur un crassier ces derniers jours plaisent beaucoup.

On ne sait pas qui est allé les installer là-haut, en haut d'un des crassiers de Saint-Étienne, en tout cas, ces six lettres majuscules blanches formant le diminutif de la ville font leur petit effet !

Sur le site du Puits Couriot, les agents du musée de la mine pensent les avoir vues la première fois le 1er janvier. Une œuvre due au réveillon de la Saint-Sylvestre ? En tout cas certains se souviennent aussi que "le lendemain, une partie des lettres était tombée puis quelqu'un est venu pour les redresser".

Toute l'équipe a même pris l'habitude de lever le nez en arrivant le matin pour voir ce qui est "planté dans le crassier" car depuis un an les manifestations de ce genre se succèdent. C'est ainsi qu'après les attentats de janvier 2015, il était écrit "On est Charlie", qu'après ceux du 13 novembre,  un drapeau français flottait. Un cactus a aussi surgi au printemps tout comme une sorte de palmier au moment de la COP21.

Plusieurs chemins mènent au sommet

"C'est la preuve que le crassier est utilisé comme porte-drapeau, qu'il y a une vraie fierté", souligne Stéphane Bégou le secrétaire général du musée de la mine. "C'étaient les mamelles de Saint-Étienne", ajoute Boudjema, agent d'accompagnement. "Les gens s'approprient le crassier", commente Christophe à l'accueil du site "ils ont trouvé plusieurs chemins qui mènent au sommet". Pourtant l'ascension est interdite parce que c'est un "site classé et que les déchets sont toujours en cours de combustion", explique-t-il. Le Puits Couriot n'est plus exploité depuis 1973 et le dernier site du bassin houiller stéphanois a fermé en 1983.

Les six lettres vues du boulevard Mendès France - Radio France
Les six lettres vues du boulevard Mendès France © Radio France - Yves Renaud

Partager sur :