Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

INSOLITE - Un habitant des Pyrénées-Orientales va courir le marathon en vigatanes

mercredi 4 avril 2018 à 5:02 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon et France Bleu

Menouar Benfodda, un coureur professionnel qui habite à Elne (Pyrénées-Orientales), va courir le marathon de Paris en vigatanes, dimanche 8 avril. Il voudrait faire homologuer sa performance au Guinness book des records.

Menouar Benfodda va courir le marathon de Paris, dimanche 8 avril, avec des vigatanes de l'entreprise Création catalane.
Menouar Benfodda va courir le marathon de Paris, dimanche 8 avril, avec des vigatanes de l'entreprise Création catalane. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Elne, France

Il s'est lancé un défi fou : courir le marathon de Paris en vigatanes ! Menouar Benfodda, un coureur professionnel de 38 ans qui habite à Elne (Pyrénées-Orientales), sera sur la ligne de départ dimanche 8 avril. À ses pieds, des vigatanes (chaussures catalanes proches des espadrilles) signées Création catalane. L'entreprise est installée à Saint-Laurent-de-Cerdans, dans le Vallespir. Le sportif, qui compte une dizaine de marathons à son actif dont trois à Paris, souhaite faire homologuer sa performance par le Guinness book des records

Les vigatanes dans un sac quasiment jusqu'au jour J

Pour préparer la course, Menouar Benfodda s'est beaucoup entraîné sur la traverse de Montescot. Le cadre y est idéal : vue sur les Pyrénées, quiétude de la campagne, les champs autour. Le coureur y enchaîne footings et exercices musculaires, tout en décrochant son téléphone quand on l'appelle. Sacrilège : il porte des baskets au pied et pas des vigatanes ! "Elles sont dans le sac", explique-t-il en extirpant les chaussures d'un sac qu'il porte sur son dos. Il garde les vigatanes pour le jour J, afin de ne pas les user trop vite. "Pour l'instant, je les mets pour marcher, faire des petits footings ou des lignes droites, c'est-à-dire que j'accélère sur 200 mètres pour les faire à mon pied." Pas question de les chausser immédiatement pour partir sur les routes : "Il faut vraiment s'habituer aux vigatanes. C'est pas : on arrive, on met les vigatanes et on fait des courses avec. C'est comme un régime, il faut y aller doucement pour que le corps s'habitue et après ça passe." Malgré tout, courir avec ces chaussures n'est pas trop difficile : "C'est assez confortable."

Les vigatanes de Menouar Benfodda, élaborées par Création catalane, sont aux couleurs locales : une rouge, une jaune et des lacets dorés. - Radio France
Les vigatanes de Menouar Benfodda, élaborées par Création catalane, sont aux couleurs locales : une rouge, une jaune et des lacets dorés. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Il tient dans ses mains sa paire de vigatanes aux couleurs locales : une rouge, une jaune et des lacets dorés. Les chaussures lui procurent des sensations différentes lors de la course. "Ça fait exactement comme pour les coureurs de cross ou les coureurs de piste. Ce sont des chaussures qui n'ont pas d'amorti du tout et il faudra vraiment travailler sur l'avant du pied pour faire participer tous les muscles et les tendons du pied." Afin de permettre à Menouar Benfodda de courir le marathon sans se blesser, l'entreprise Création catalane a légèrement modifié ses vigatanes traditionnelles. "Les vigatanes sont identiques à celles qu'on trouve dans la boutique. La seule différence, c'est qu'on a changé le caoutchouc qui est sous la semelle. On a mis un caoutchouc qu'on utilise pour d'autres modèles avec une petite hauteur au niveau du talon pour qu'il ait un peu plus d'amorti à l'arrière", détaille Cécile Brousset, co-gérante de la société. 

Inscrire les chaussures dans le Guinness book des records

Cette course représente un défi un peu fou pour Menouar mais il la conçoit surtout comme la possibilité de mettre en avant le département. "Je ne vais pas faire le marathon pour dire que je l'ai fait en vigatanes. Tout le monde peut le faire, ça ne m'intéresse pas !", martèle le licencié du Martigues sport athlétisme (Bouches-du-Rhône). "Je veux faire une performance et inscrire ces chaussures dans le Guinness book des records. Elles sont nationalement connues, je veux qu'elles soient internationalement connues."

"Je veux faire une performance et inscrire ces chaussures dans le Guinness book des records." Menouar Benfodda

Il se dit aussi exigeant et sérieux dans l'entraînement en vigatanes qu'avec de simples baskets. "Mon département m'a apporté beaucoup, j'aimerais rendre l'ascenseur et dire aux gens qu'il n'y a pas besoin d'acheter des chaussures à 300 euros. Avec des chaussures simples et qui sont made in France, on peut faire des performances." Pour inscrire les vigatanes au Guinness book des records, Menouar Benfodda devra franchir la ligne d'arrivée en moins de deux heures et trente-six minutes.