Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

INSOLITE - Une brebis donne naissance à cinq agneaux en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

En 40 ans d'élevage à Liorac-sur-Louyre en Dordogne, la famille de Froment n'avait jamais vu ça. Une de leur 800 brebis a donné naissance à cinq agneaux dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 novembre. Tic, Tac, Toc, Touc, Tata et leur maman vont bien.

Tic, Tac, Toc, Touc et Tata vont bien ainsi que leur maman, qui devrait être rebaptisée Championne.
Tic, Tac, Toc, Touc et Tata vont bien ainsi que leur maman, qui devrait être rebaptisée Championne. - Bergerie de Genthial

Liorac-sur-Louyre, France

Une naissance exceptionnelle a eu lieu à la Bergerie de Genthial, à Liorac-sur-Louyre. Dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 novembre, un peu avant 5 heures du matin, l'une des 800 brebis a donné naissance à cinq agneaux ! Hugues de Froment, l'éleveur, la surveillait de près car elle devait mettre au monde des triplés. La surprise est de taille. 

"Cinq, c'est du jamais vu ! Mon père n'a jamais vu ça sur toute son exploitation ! s'exclame Hugues de Froment. L'échographe nous avait annoncé que ça serait des triplés. Je l'ai isolée et ça fait bien trois jours que ça la surveille. Je suis restée jusqu'à minuit, elle se préparait. Je me suis relevé dans la nuit à 4 heures et j'ai eu la chance d'arriver au bon moment, elle avait déjà fait naître trois agneaux !"

Tic, Tac, Toc, Touc, Tata et leur mère vont bien

Mais rien n'était encore gagné à ce moment là : les deux derniers agneaux arrivent par les pâtes arrières. "Je les ai aidé à naître. Il y en a cinq, ils ont réussi à téter, ils sont debout et bien vivants !" Et Hugues de Froment de continuer : "Tout le monde va très bien et c'est ça la surprise exceptionnelle car quand on a autant d'agneaux, on a peur qu'il n'y ait pas assez de lait."

Une vraie fierté, mais beaucoup de travail en plus 

Il faudra tout de même compléter leur alimentation avec du lait en poudre, donc "c'est une vraie fierté, mais je ne dis pas que c'est quelque chose qu'on recherche parce que ça va générer plus de travail derrière, il va falloir des biberons. Ça va sûrement prendre beaucoup de temps pour une seule brebis mais c'est un beau cadeau de la vie !" raconte Hugues de Froment avec le sourire. Quant à la brebis, qui n'avait pas de prénom jusqu'ici, elle sera très sûrement rebaptisée Championne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu