Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

J'ai testé pour vous : le bain de Noël dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Une vingtaine de personnes ont honoré, ce mardi, la tradition du bain de Noël dans la Manche à Tourlaville, près de Cherbourg. Dix minutes dans une eau à dix degrés : notre journaliste a testé pour vous.

Une vingtaine de personnes se sont baignées sur la plage de Colignon à Tourlaville.
Une vingtaine de personnes se sont baignées sur la plage de Colignon à Tourlaville. - Valentine Joubin

Tourlaville, Cherbourg-en-Cotentin, France

C'est une méthode assez radicale pour se donner du tonus après un réveillon très copieux et/ou très arrosé : se baigner dans la Manche le jour de Noël. La tradition a été  honorée ce mardi matin, à 11 heures, par une vingtaine de courageux et courageuses sur la plage de Colignon à Tourlaville, près de Cherbourg. La température était la même dans l'eau que dehors, autour de 10 degrés. Notre journaliste a testé pour vous et en tire quelques enseignements.

Pour ces habituées du bain hivernal, la seule chose qui change, c'est le costume. - Aucun(e)
Pour ces habituées du bain hivernal, la seule chose qui change, c'est le costume. - Valentine joubin

Ne pas trop hésiter

Faut-il se mettre en condition, faire des exercices avant d'aller se baigner? "Non, non pas du tout, on enfile son maillot et on y va!", répond Sylvie, 58 ans, qui se baigne tous les 25 décembre depuis 15 ans. Pour entrer dans l'eau, cette habitante de Gonneville prend quand même quelques précautions : "Je me mouille les bras, la nuque, la poitrine et puis allez!". "Il ne faut pas risquer le choc thermique mais il ne faut pas non plus traîner", ajoute Michel, un fan du bain post réveillon "ça efface un peu les excès qu'on a pu faire".

Cinq minutes avant l'engourdissement

Le premier contact des pieds avec les vagues est un choc, l'eau est comme on s'y attend, glacée. "Dix degrés c'est moins froid que certaines années", affirme pourtant Michel, thermomètre à la main. Et puis, entraîné par l’émulation collective, on s'avance, immergeant les cuisses puis le ventre et là on ressent comme des picotements, "ça pince hein?!". Et puis on finit par s'habituer au froid et même à sentir comme des courants chauds. Mais au bout de cinq minutes, épaules sous l'eau, ce sont les jambes que l'on ne sent plus. Il est temps de sortir.

Sylvie, 58 ans, qui se baigne tous les 25 décembre depuis 15 ans, est restée 20 minutes dans l'eau. - Aucun(e)
Sylvie, 58 ans, qui se baigne tous les 25 décembre depuis 15 ans, est restée 20 minutes dans l'eau. - Valentine Joubin

Un vin chaud pour se réchauffer et se féliciter

"Bravo, pour une première c'est très bien!", nous félicite Sylvie qui, elle, est restée 20 minutes dans l'eau. "Les cinq premières minutes sont rudes mais après c'est agréable". "Vous êtes invitée à boire le vin chaud maintenant!". Vin ou café accompagnés d'une pâte de fruit ou d'un chocolat, offerts par Sylvie et son mari. Tout le monde a les mains tremblantes et un sourire plein de fierté, "J'avais emmené mon maillot mais je n'étais vraiment pas sûre d'y arriver", confie Mathilde, nouvelle recrue comme nous. 

Après la baignade, l'autre tradition, c'est le vin chaud. - Aucun(e)
Après la baignade, l'autre tradition, c'est le vin chaud. - Valentine Joubin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu