Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Pierre Soisson : "un enfant du terroir qui aime les vins du terroir"

-
Par , France Bleu Auxerre

Il continue de promouvoir la Bourgogne et ses vignobles : Jean-Pierre Soisson, ex ministre et maire d'Auxerre, co-signe un livre dédié aux "Vins de l'Yonne". L'occasion pour lui d'y raconter quelques souvenirs.

Jean-Pierre Soisson en pleine dédicaces du livre co-signé avec l'aquarelliste Roger Hirsch
Jean-Pierre Soisson en pleine dédicaces du livre co-signé avec l'aquarelliste Roger Hirsch © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Une petite file d'icaunais l'attendait dans ce magasin culturel d'Auxerre pour échanger quelques mots avec lui et obtenir une dédicace : du haut de ses 85 ans, Jean-Pierre Soisson reste une figure de la vie politique locale. Cet amoureux de la Bourgogne rend à nouveau hommage à son territoire natal, et co-signe un livre sur "Les vins de l'Yonne".

Le vin comme marqueur de l'identité bourguignone

C'est le peintre Roger Hirsch qui lui a demandé d'écrire un texte pour illustrer 60 aquarelles aux couleurs des vignobles icaunais. "J'ai écrit ça chaque matin pendant le confinement, sans savoir ce que ça pourrait donner, lance Jean-Pierre Soisson. Je n'ai vu le résultat avec le livre que vendredi après-midi".

L'ancien maire d'Auxerre et ministre, successivement de Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand, dévoile au fil des pages son lien si étroit avec les vignobles de l'auxerrois. "J'y parle par exemple du caveau de mon père, dont je n'ai jamais eu les clés jusqu'à sa mort ! Lorsqu'on a ouvert les bouteilles ensuite, elles étaient toutes passées, raconte-t-il. Depuis ce temps là, je ne prends que des vins jeunes et vifs !".

Parmi les aquarelles, les vignes de "la cabane à Soisson" : une vigne qui lui a été offerte par les maires de la communauté de l'auxerrois lorsqu'il y a quitté ses fonctions. "Alain Geoffroy m'en livre 60 bouteilles chaque année, lance Jean-Pierre Soisson. Mais j'en prends davantage, c'est comme le vin des Noces de Cana : plus il est bu, plus il y en a !".

Guy Roux est un des premiers à avoir fait signer son exemplaire du livre co-signé par Jean-Pierre Soisson et Roger Hirsch
Guy Roux est un des premiers à avoir fait signer son exemplaire du livre co-signé par Jean-Pierre Soisson et Roger Hirsch © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Chablis, outil diplomatique

Lui qui se définit comme "un enfant du terroir qui aime les vins du terroir" n'a pas hésité à mettre à profit ce patrimoine dans ses fonctions politiques. "J'ai beaucoup utilisé le Chablis, c'est un merveilleux outil diplomatique, plaisante Jean-Pierre Soisson. Quand je présidais le conseil des ministres des affaires sociales à Bruxelles, je débarquais avec mes cartons de Chablis. Les ministres les plus réticents votaient finalement mes affaires !".

Derrière la charte sociale européenne, il y a le Chablis ! 

Jean-Pierre Soisson n'a d'ailleurs eu de cesse de faire découvrir son territoire icaunais à ses homologues étrangers lorsqu'il était ministre. "J'avais invité le ministre allemand de l'agriculture à Auxerre une fois, car il ne connaissait pas, se rappelle-t-il. Il m'a fait promettre que s'il venait, il pourrait remplir son coffre de Chablis !". Désormais à la retraite, il continue de partager sa passion pour le patrimoine bourguignon avec les habitants de l'Yonne. "C'est une figure auxerroise !" lance Caroline, dans la file. Même Guy Roux était parmi les premiers à faire dédicacer son ouvrage à l'ancien ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess