Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Journée internationale du baiser : ce qu’il faut savoir sur le bisou

lundi 6 juillet 2015 à 12:04 France Bleu

Comme tous les ans le 6 juillet depuis les années 90, la Journée internationale du baiser célèbre cet échange fugace et tendre. Complications régionales, incompréhension, microbes. Et si on ne vous avait pas tout dit ?

Lors d'un baiser de 10 secondes, près de 80 millions de bactéries passent d'une bouche à l'autre
Lors d'un baiser de 10 secondes, près de 80 millions de bactéries passent d'une bouche à l'autre - MaxPPP

Tendre, amoureux, fugace, osé, volé : le baiser est à l’honneur tous les 6 juillet à l’occasion de la Journée internationale du baiser. Il le mérite probablement, au moins parce que tous les amoureux se souviennent de leur premier bisou.

Tous les adolescents ont redouté leur première fois, la devançant à l’envi dans le secret de leur salle de bain devant la glace de la douche. Pourtant, au regard des chiffres, le baiser amoureux n’est pas le plus compliqué. A ce titre, la pratique du "bisou de bonjour" à la française (celui que vous infligent plusieurs fois par jour collègues et amis), est infiniment plus subtile.

Combien de bises ?

Si la bise doublée sur la joue en commençant par la droite est la norme, on commencera parfois par la gauche, comme dans l’est de l’Hexagone et en Provence. Vers Brest, on se contentera d’une simple bise, tandis qu’ailleurs, comme dans la Drome, le Gard, l’Ain, le Vaucluse ou le Massif central, on triplera l’effort avec…trois bises. Et autant de coups de nez et d’hésitations pour l’usager non-averti. A noter qu’au-delà de nos frontières, la chose peut se compliquer un peu plus : en Serbie, le nombre de bises sera impair, sauf les jours d’enterrement.

Le baiser relaxe et rapproche

Outre la sensation a priori immédiatement agréable qu’il procure, le baiser sur la bouche a d’insoupçonnées vertus, et notamment celle de diminuer le niveau de cortisol, l’hormone du stress. Il augmente par ailleurs celui d’ocytocine, l’hormone de l’attachement.

Dix secondes et 80 millions de tendres bactéries

Du point de vue de leur santé, dans la plupart des cas, les amoureux ne risquent pas grand-chose à s’embrasser. Au mieux, du rouge à lèvres sur les dents. Au pire, une vilaine grippe. D’autant que l’immense majorité des maladies sexuellement transmissibles ne se transmettent pas par le baiser.

Des chercheurs néerlandais ont ainsi établi que lors d’un baiser intime, c’est-à-dire avec la langue pendant une bonne dizaine de secondes, les deux amants s’échangent 80 millions de bactéries entre les deux bouches. Pas de quoi s’affoler : l’essentiel d’entre elles sont inoffensives, et ce "transfert" permettrait même d’améliorer les défenses immunitaires des deux joyeux amoureux. Un peu comme un vaccin, en somme.

Un baiser peut envoyer en prison

Il est des bisous qui envoient malheureusement derrière les barreaux. En 2013, deux adolescents de 14 et 15 ans ont ainsi été arrêtés au Maroc et détenus pendant trois jours après avoir posté sur Facebook une photo d’eux en plein échange salivaire. L’affaire avait suscité une (relative) vague d’indignation, et poussé une dizaine de personnes à symboliquement s’embrasser devant le Parlement marocain à Rabbat. Embrassez-vous donc quand vous voulez… Mais pas n’importe où.

Par :