Insolite

Kenavo | Guy Le Corre, le Trégorrois de France Bleu, tire sa révérence

Par Pauline Kerscaven, France Bleu Breizh Izel jeudi 29 octobre 2015 à 16:51

Le matinalier bretonnant de France Bleu prend sa retraite !
Le matinalier bretonnant de France Bleu prend sa retraite ! © Radio France - Pauline Kerscaven

Après 33 ans au micro, le journaliste de France Bleu Breizh Izel, originaire de Pleudaniel, prend sa retraite. Ce vendredi, à 8h15, il présente son dernier keleier. Retour sur la riche carrière de ce bretonnant hors-pair.

Quand Radio Bretagne Ouest, RBO, a commencé à émettre, le 3 août 1982, c’est la voix de Guy Le Corre que les auditeurs ont entendu pour la première fois. « Il n’y avait pas d’autre journaliste, le rédacteur en chef était resté au lit ! », confie le quasi-retraité, généreux en anecdotes.

Les dirigeants de l’époque étaient venus le chercher, notamment car il parlait breton, le beau breton trégorrois. «On était des pionniers à l’époque, raconte Guy Le Corre, qui a arpenté la Bretagne avec son Nagra, son enregistreur à bandes. J’étais tous les jours sur le terrain, entre le Trégor, Carhaix, la Cornouaille et le Léon aussi, de temps en temps. »

Des centaines d’interviews réalisées

Des interviews, il en a réalisé des tas. Du médecin de campagne au ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin. Il se plaît toujours à raconter l’un des souvenirs qui le fait rire : « Lors d’un exercice de la Marine, l’officier chargé de communiquer m’avait expliqué, en français, que tout s’était bien passé. En breton, il m’a dit totalement le contraire ! »

Depuis quelques années, Guy Le Corre était matinalier. Au boulot à 4h30 pour présenter les keleier, les infos en breton. Mais à 66 ans, dont la moitié passée à France Bleu Breizh Izel, il a décidé de raccrocher. « Trawalc’h ! Assez ! »

"J'aimerai écrire des bouquins" Guy Le Corre, bientôt retraité

Il va se concentrer sur d’autres activités. « _Je pense aller jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, à pied. J’aimerai aussi écrire, poent eo, il est temps. Et pourquoi pas traduire des bouquins. »

Le syndicaliste et militant de la première heure sera de toutes les manifs, « plus que jamais », pour la réunification ou pour la défense des langues régionales.

Guy Le Corre a travaillé pendant 33 ans à la radio !  - Radio France
Guy Le Corre a travaillé pendant 33 ans à la radio ! © Radio France - Radio France

Comme à son habitude, il continuera à aller nager, hiver comme été, sur les plages de Fouesnant, dans le Sud Finistère. Il savourera son Trégor hebdomadaire et reviendra, de temps à autres, sur la presqu’île sauvage. « Un petit coup de racines de temps en temps, ça fait pas de mal ! » 

“On est tous un peu tristes à la radio” Gurvan Musset, directeur de France Bleu Breizh Izel

Guy Le Corre manquera à son équipe, évidemment. « Cette semaine, on est tous un peu tristes, explique Gurvan Musset, le directeur de France Bleu. C'est un bretonnant hors-pair qui s'en va avec son réseau et sa parfaite connaissance des différents territoires de la basse-Bretagne. » Mais il reviendra transmettre son savoir aux jeunes recrues de la radio.

Comme tous les retraités, il aura donc une deuxième vie bien remplie. Ada Guy ha chañs vat dit gant al lapined !