Insolite

L'application iséroise pour retrouver chiens de chasse... et enfants !

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère et France Bleu dimanche 16 octobre 2016 à 21:44

Grâce à sa balise, le maître de ce chien pourra le garder à l’œil sur son smartphone.
Grâce à sa balise, le maître de ce chien pourra le garder à l’œil sur son smartphone. © Radio France

La start-up Witrace a été créée en 2015 par deux Voironnais. Leur idée : géolocaliser des chiens de chasse et visualiser leur position grâce à une simple application smartphone. L'idée a fait son chemin, et certaines écoles primaires sont maintenant demandeuses.

A l'origine de Witrace il y a deux associés : Jean-Michel Coquin et Philippe Gros. Le premier a des connaissances en électronique, le second a l'idée de lancer la start-up. Au départ, ils pensent d'abord à aider les chasseurs ne sachant pas chasser sans leurs chiens. "Lorsque vous chassez, vous perdez souvent votre chien, là le but était de le retrouver sans perdre de temps", explique Philippe Gros.

Minimum 250 euros pour une balise reliée au smartphone

Le principe est simple, attacher au chien une simple balise émettant un signal GPS, relayés à trois mètres près sur un smartphone, grâce à Google Maps. Le concept fonctionne assez bien, et rapidement, les deux ont l'idée d'étendre l'utilisation, et contactent la station de l'Alpe d'Huez. "On a fait plusieurs tests sur la station, l'application permet de retrouver ses amis sur les pistes de ski, en utilisant exactement le même principe que pour les chiens".

Et Witrace va même bientôt équiper des enfants ! Après avoir présenté leur concept dans plusieurs classes, les deux hommes ont reçu des sollicitations de la part d'enseignants, notamment pour surveiller les enfants lors des sorties scolaires, ou encore lors des classes verte / de neige.

Les élèves de Voiron bientôt équipés

Cécile Macary, directrice d'une école privée dans le Puy-de-Dôme, fait partie de la famille éloignée de l'un des créateurs. Lorsqu'elle a entendu parler de Witrace, elle en a immédiatement vu l'intérêt. "Lorsqu'on fait de la course d'orientation par exemple, on ne peut pas aller dans de grandes forêts, de peur de perdre des enfants, donc on cantonne ça à des cours, aux alentours de l'école. Ce n'est pas très intéressant au niveau pédagogique. Avec l'application on peut définir un périmètre de sécurité, et dès qu'un élève sort de ce périmètre, ça sonne."

Un bracelet électronique pour garantir la sécurité des bambins, en somme. Après un rendez-vous concluant, la mairie de Voiron a promis d'acheter un lot, à partager entre les écoles de la commune. Car le seul bémol de cette technologie c'est son prix. Comptez a minima 250 euros par balise. Impossible pour une école seule de financer l'achat d'un lot.

Partager sur :