Insolite

L'avenir de Vengaï, le petit tigre recueilli à Saint-Martin-la-Plaine, ne passera pas par le zoo de la Loire

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 22 août 2016 à 19:20

Il est très difficile de déterminer la race de tigre dont est issu Vengaï, ce qui hypothèque encore un peu plus ses chances d'intéresser un zoo.
Il est très difficile de déterminer la race de tigre dont est issu Vengaï, ce qui hypothèque encore un peu plus ses chances d'intéresser un zoo. © Radio France - Angy Louatah

Recueilli il y a deux mois, le petit tigre qui était exploité par des dealers de région parisienne va mieux. Pour autant, il ne sera pas intégré au zoo de Saint-Martin-la-Plaine et restera sur les hauteurs du parc, dans le refuge pour animaux qui appartient à l'association Tonga terre d'accueil.

La petite voiturette de Pierre Thivillon prend de la hauteur. Très vite, le voilà devant un grillage inhabituel sur les hauteurs de son parc zoologique à Saint-Martin-la-Plaine (Loire). C'est ici que se trouvent les animaux du refuge de l'association Tonga Terre d'accueil. Parmi eux il y a Vengaï, arrivé il y a deux mois après avoir été exploité en région parisienne.

Le petit tigre a pris du poids et retrouvé une vie saine. Il est hébergé dans un enclos qui s'étend sur 25 mètres. Pour autant, se pose la question de son avenir. Que faire de Vengaï ? Première option à écarter : il est impossible pour Pierre Thivillon de l'intégrer au zoo, faute de place.

Pierre Thivillon a déjà des tigres dans son zoo

Lui trouver une compagne

Le principal objectif est de sociabiliser le petit tigre. C'est une urgence pour sa santé mentale mais pas seulement, cela augmenterait aussi ses chances de trouver un zoo d'accueil. Au refuge, l'équipe a commencé à le mettre en contact avec deux autres petites tigresses. S'il y a l'étincelle, l'avenir de Vengaï pourrait s'éclaircir un peu plus encore.

Déja de belles griffes pour Vengaï