Insolite

L'emblématique "Pont de fil" de Tours fête ses 170 ans !

Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine lundi 30 janvier 2017 à 6:00

Le Pont de Fil a été détruit pendant la Seconde guerre mondiale puis reconstruit quasiment à l'identique.
Le Pont de Fil a été détruit pendant la Seconde guerre mondiale puis reconstruit quasiment à l'identique. © Radio France - Adèle Bossard

La Passerelle Saint-Symphorien, plus connue à Tours sous le nom de Pont de Fil, a été mise en service pour la première en 1847 ! 170 ans plus tard, le pont a connu une destruction, une reconstruction, des accidents, mais reste un passage privilégié par les Tourangeaux.

C'est un pont emblématique de la ville de Tours qui fête cette année ses 170 ans ! La passerelle Saint-Symphorien, plus connue sous le nom de Pont de fil, a été mise en service pour la première fois en 1847. A sa construction, elle était destinée aux ouvriers du Faubourg de Saint-Symphorien pour relier le centre-ville de Tours.

La vue sur la Loire du Pont de Fil ou Passerelle Saint-Symphorien à Tours. - Radio France
La vue sur la Loire du Pont de Fil ou Passerelle Saint-Symphorien à Tours. © Radio France - Adèle Bossard

Depuis des décennies, elle relie le quartier de la Cathédrale au quartier Paul Bert via l'île Aucard, et n'est réservée qu'aux piétons et aux deux roues non motorisées. Il y a bien eu quelques accidents, des véhicules se sont engagés sur le pont par erreur... Mais c'est aujourd'hui impossible, grâce aux plots situés à chaque extrémité de l'édifice.

Comme sur le Pont des Arts, les amoureux attachent des cadenas sur le Pont de Fil de Tours. - Radio France
Comme sur le Pont des Arts, les amoureux attachent des cadenas sur le Pont de Fil de Tours. © Radio France - Adèle Bossard

Le pont de fil est historiquement le deuxième pont construit à Tours pour enjamber la Loire., après le pont de Pierre, ou Pont Wilson, construit en 1765. Et en 170 ans, il a connu une destruction, une reconstruction et il a même servi à ravitailler Tours en eau courante ! Souvenirs avec Jean-Luc Porhel, le directeur des archives municipales de la Ville de Tours :

"Le Pont de fil a été dynamité par les Allemands au moment où ils ont quitté la ville de Tours. Il sera reconstruite "à l'identique" ou presque puisque les pilonnes ne sont plus métallique et le tablier n'est plus en bois". Jean-Luc Porhel