Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L'émouvante histoire d'un petit bateau échoué sur un rocher breton

lundi 8 octobre 2018 à 17:08 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Quarante petits bateaux de plaisance ont rompu les amarres ce week-end en Bretagne au moment du coup de vent. Sept sont entièrement détruits dont celui de Patrick qui s'est retrouvé sur un rocher à Plérin dans les Côtes d'Armor. Un crève-cœur pour le propriétaire...

Patrick devant son petit bateau qui s'est échoué sur un rocher ce week-end à Plérin dans les Côtes d'Armor
Patrick devant son petit bateau qui s'est échoué sur un rocher ce week-end à Plérin dans les Côtes d'Armor © Radio France - Johan Moison

Plérin, France

"Il va être découpé en morceaux", raconte Patrick Dupont devant son petit bateau, "l'Aurore", qui s'est échoué ce week-end sur un rocher à Plérin dans les Côtes d'Armor. "On n'a rien pu faire, la mer était tellement grosse, on aurait pris le risque de se noyer". Patrick a la voix nouée par l'émotion devant son petit bateau remorqué par une tractopelle sur la plage. 

ECOUTEZ - L'émotion de Patrick devant son petit bateau

Ça me fait mal au cœur parce que ça fait quinze ans que je l'avais et il m'apportait beaucoup de bonheur. 

Patrick avait acheté son petit bateau pour sa retraite. Il partait en mer sur "l'Aurore" pour se promener, se délasser, "faire un peu de maquereaux, de quoi manger..." Parfois avec ses petits-enfants. 

Ça me rend triste, c'est une partie de ma vie qui fout le camp, j'ai perdu quelqu'un de ma famille. 

"Je pense que ce qui va me faire le plus de mal, c'est de le découper, voir les petits bouts partir". 

Le petit bateau avait changé de nom car il était souvent moqué

Avant  ce petit bateau s'appelait Paulette comme la mère de Patrick. "On avait décidé de lui changer de nom parce que lorsqu'il rentrait au port, il était souvent moqué", glisse la femme de Patrick. "On dit qu'on ne débaptise jamais un bateau, ça porte malheur..." souffle-t-elle.