Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L'énigme du yéti enfin résolue ?

jeudi 17 octobre 2013 à 18:07 - Mis à jour le jeudi 17 octobre 2013 à 18:13 Par Thibaut Lehut, France Bleu

"L'Abominable homme des neiges" serait en fait issu d'un croisement entre un ours polaire et un ours brun. C'est ce qu'affirme un généticien britannique ce jeudi, analyses ADN à l'appui.

La photographie d'une mystérieuse empreinte prise en 1951 sur l'Everest
La photographie d'une mystérieuse empreinte prise en 1951 sur l'Everest © Maxppp

Mi-homme, mi-singe, vivant sur les hauts sommets de l'Himalaya : le yéti nourrit depuis plusieurs décennies l'imaginaire du grand public. Sauf que jusqu'à maintenant, à part Tintin, personne ne l'a jamais vraiment rencontré. La Toile foisonne de vidéos amateurs prétendant filmer le monstre, qui s'ajoutent elles-mêmes aux photographies d'empreintes géantes dans la neige, prises par un alpiniste britannique en 1951 sur l'Everest. Mais scientifiquement, la théorie d'un abominable homme des neiges semblait un peu dénuée de fondement.Bryan Sykes prétend cependant détenir une piste. Ce généticien britannique a pratiqué des analyses ADN sur des échantillons de poils ramassés dans l'Himalaya. Bingo, il a trouvé une "correspondance génétique totale entre deux de ces échantillons et un ancêtre de l'ours polaire".

Espèce inédite, comportement inédit

En clair, l'ADN qui compose ces poils n'appartient à aucune créature vivante de nos jours. A priori, car ces résultats pourraient signifier qu'une espèce inédite d'ours vit aujourd'hui dans les montagne de l'Asie. "Cela pourrait vouloir dire qu'il y a une sous-espèce d'ours brun dans l'Himalaya qui descend de l'ancêtre de l'ours polaire", explique le scientifique. "Ou alors cela veut dire qu'il y a eu une hybridation plus récente entre l'ours brun et le descendant de l'ours polaire ancestral". Voilà ce qui pourrait expliquer certains témoignages rapportés par des alpinistes. "Si son comportement est différent des ours classiques, comme le rapportent des témoins, son caractère hybride peut être la source du mystère et de la légende".