Insolite

L'Épiphanie, période de chasse au trésor pour les fabophiles

Par Ulysse Khalife, France Bleu Isère samedi 2 janvier 2016 à 20:25

Dominique Morand a commencé sa collection en 1977.
Dominique Morand a commencé sa collection en 1977. © Radio France - Ulysse Khalife

La période où l'on mange la galette des rois est particulièrement intense pour les fabophiles, les collectionneurs de fèves. Rencontre avec Dominique Morand, la présidente de l'association des fabophiles de l'Isère.

Dans son appartement, Dominique stocke plus de 10 000 fèves. Elle en expose seulement une partie, sinon elle n'aurait plus assez de place pour le reste de son mobilier. Sa collection a commencé à prendre forme en 1977, quand elle avait 25 ans. Depuis qu'elle a "attrapé le virus", Dominique étoffe sa collection avec plus de 200 nouvelles fèves par an. L'épiphanie est pour elle une période faste : "j'en cherche partout, j'en demande à tout le monde, tous les gens qui me connaissent me donnent leur petite fève. Et puis je regarde ce que font un peu toutes les pâtisseries".

Au total, Dominique compte environ 10 000 fèves dans sa collection. - Radio France
Au total, Dominique compte environ 10 000 fèves dans sa collection. © Radio France - Ulysse Khalife

La variété de fèves étant énorme, Dominique s'est "spécialisée", elle a une préférence pour les fèves des grands pâtissiers de Paris : "l'âne de Poilâne par exemple. C'est une fève qu'on ne peut pas acheter sans manger la galette. Aujourd'hui, malheureusement c'est plutôt un commerce, vous pouvez avoir vos fèves n'importe-où".

Dominique Morand, la présidente de l'association des fabophiles de l'Isère.

Il y a 20 ans, Dominique Morand a créé l'association des fabophiles de l'Isère, qui compte une quarantaine d'adhérents et organise des salons chaque année. Entre eux, ils se présentent leurs collections et s'échangent leurs fèves.