Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L'homme qui badigeonne d'excréments les distributeurs de billets a encore frappé à Brest

lundi 24 juillet 2017 à 18:24 Par Annaïg Haute et Hervé Cressard, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Il est de retour ! L'ennemi des banques qui avait souillé plusieurs distributeurs avec ses excréments, à Brest, a récidivé. Il a été interpellé en flagrant délit ce week-end et sera à nouveau jugé.

Une bonne manière de faire des économies !
Une bonne manière de faire des économies ! © Radio France - Hervé Cressard

Bretagne, France

Une mauvaise surprise, très malodorante... Dimanche, les Brestois et les touristes qui voulaient retirer de l'argent dans le centre de Brest ont découvert des morceaux d’excréments sur les distributeurs de billets, généralement déposés sur la touche "valider" de l'appareil.

30 distributeurs souillés en 10 jours

Le suspect, un "ennemi de la finance", tel qu'il se défini, est un multi-récidiviste de 56 ans. Il a été arrêté par les policiers, en pleine nuit, en flagrant délit. Il portait sur lui une bouteille remplie de matières fécales. En l'espace de 10 jours, c'est une trentaine de distributeurs qui ont été souillés. Plusieurs banques ont déposé plainte.

Pas à son coup d'essai

En 2015, l'homme, qui évoquait un complot, avait déjà été condamné à 4 mois de prison ferme pour des faits similaires. Il avait entièrement recouvert d’excréments plusieurs distributeurs, certaines banques avaient du les changer. Le quinquagénaire a été présenté au parquet, et remis en liberté sous contrôle judiciaire avant son procès en novembre. Selon le parquet, il présente des troubles psychiatriques.