Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L'obélisque d'Ivry, monument historique au milieu des champs, ouvert au public ce dimanche

dimanche 7 octobre 2018 à 7:22 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'obélisque d'Ivry, situé sur la commune d'Épieds, dans l'Eure, ouvre ce dimanche 7 octobre 2018 après-midi au public. Ce monument, créé par la volonté de Bonaparte en 1804, commémore la bataille d'Ivry en 1590 où le roi Henri IV a prononcé sa célèbre phrase : "ralliez-vous à mon panache blanc ! "

L'obélisque d'Ivry, du haut de sa douzaine de mètres, contemple fièrement la plaine de Saint-André
L'obélisque d'Ivry, du haut de sa douzaine de mètres, contemple fièrement la plaine de Saint-André © Radio France - Laurent Philippot

Épieds, France

L'obélisque d'Ivry, ou la pyramide, comme l'appellent les gens du coin, est un monument bien singulier. Construit en plein champ, à la sortie du village d'Épieds, sur la départementale 163 en direction de la Couture-Boussey, il commémore la bataille d'Ivry, menée par Henri IV contre le duc de Mayenne. Bonaparte, en visite en 1802, ordonne l'érection du monument. Sa construction prend un an.  

Ralliez-vous à mon panache blanc" - Henri IV à Épieds, le 14 mars 1590

Du haut de cette pyramide, quatre siècles d'histoire nous contemplent - Radio France
Du haut de cette pyramide, quatre siècles d'histoire nous contemplent © Radio France - Laurent Philippot

Chaque année, l’association de défense du patrimoine rural d'Épieds ouvre le monument au public. Son président, Richard Buhan, qui est également conseiller municipal, est toujours surpris par le nombre de visiteurs, 100 à 150 personnes à chaque fois et bien souvent, "la première chose qu'ils font, c'est de toucher la pierre". Une pierre qui a désormais plus de deux cents ans, puisque c'est Bonaparte, alors premier consul, en visite en 1802 sur le site de la bataille, qui ordonne la réédification du monument. L'obélisque est en effet chargé d'histoire.

L'obélisque d'Ivry en quelques dates

  • 15 mai 1758 : Louis-Charles de Bourbon, comte d'Eu et seigneur d'Anet, charge son géographe, Pierre de La Croix, d'élever à Épieds une pierre d'un pied de large sur quatre de haut avec cette inscription : 

C'est ici l'endroit de l'ente (poirier) où se tint Henri IV le jour de la bataille d'Ivry le 14 mars 1590"

  • En 1777, le duc de Penthièvre, seigneur d'Anet, achète à plusieurs habitants d'Épieds onze perches de terrain (environ 400 mètres carrés). Il y fait élever une pyramide. En creusant, on trouve les racines du poirier qui sont transportées au château d'Anet (Eure et Loir). La pierre érigée par le comte d'Eu est mise dans les fondations.
  • En 1798, "dans la crainte que des mains impies et meurtrières se posent sur ces trophées", le duc de Penthièvre fait enlever le buste de Henri IV, les fleurs de lys et les inscriptions 
  • En février 1798, le Directoire fait démolir le monument.
  • En 1802, Napoléon Bonaparte, alors premier consul, visite le site de la bataille et ordonne la reconstruction de l'obélisque. 
C'est la seule gravure d'époque qui existe : Bonaparte entouré des maires d'Epieds et d'Ivry - Radio France
C'est la seule gravure d'époque qui existe : Bonaparte entouré des maires d'Epieds et d'Ivry © Radio France - Laurent Philippot
  • 24 octobre 1804, la première pierre de l'obélisque actuel est posée. Après un discours du préfet de l'Eure et des maires d'Épieds et d'Ivry, une boîte, remplie de poudre de charbon et contenant une plaque de cuivre représentant la destruction du monument et sa restauration est déposée dans les fondations.
Le buste de Bonaparte est un peu envahi par la mousse, il faut dire qu'il a plus de 200 ans - Radio France
Le buste de Bonaparte est un peu envahi par la mousse, il faut dire qu'il a plus de 200 ans © Radio France - Laurent Philippot
  • En 1830, la duchesse d'Angoulême, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, dernière Bourbon en ligne directe, dépose au pied de l'obélisque un bouquet de fleurs. 
  • En 1870, défilé des soldats prussiens devant la pyramide. 
  • 26 décembre 1999, à cause de la tempête, l'obélisque s'effondre. Le blason de Henri IV est volé. La reconstruction avec les pierres d'origine prend un an.
Richad Buhan, le président de l'association, devant le nouveau blason de Henri IV, l'ancien ayant été volé en 1999 - Radio France
Richad Buhan, le président de l'association, devant le nouveau blason de Henri IV, l'ancien ayant été volé en 1999 © Radio France - Laurent Philippot

Pendant la visite, ce dimanche 7 octobre 2018, de 14h00 à 17h00, de nombreux documents retraçant l'histoire de l'obélisque d'Épieds seront présentés au public.

Vaisselle, gravures, photographie, monnaie, Richard Buhan présentera une partie de sa collection - Radio France
Vaisselle, gravures, photographie, monnaie, Richard Buhan présentera une partie de sa collection © Radio France - Laurent Philippot