Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

L’œil du web - Le fromage doit-il être au-dessus ou en-dessous du steak ?

mardi 31 octobre 2017 à 18:35 Par Bénédicte Robin, France Bleu

Un débat sur l'émoji hamburger secoue la toile. Donald Trump pourrait rencontrer Piko-Taro. Un message twitter provoque un élan de solidarité.

Capture d'écran post twitter emojipedia
Capture d'écran post twitter emojipedia - Emojipedia

Paris, France

L’œil du web, une chronique à lire et à écouter chaque jour sur France Bleu.

Faut-il placer le fromage au-dessus ou en-dessous du steak dans un hamburger ? Le débat sévit sur la toile depuis ce week-end, depuis qu'un internaute américain a posté un tweet dans lequel il écrit : "Je crois que nous devons avoir une discussion sur la façon dont l'émoji burger de Google place le formage sous le steak alors qu'il est au-dessus chez Apple". (Voir tweet ci-dessous)

Le message de cet internaute a été très largement relayé et commenté par des milliers d'autres internautes.

"Le fromage au-dessus du steak. Toujours." "Oui, quel genre de monstre place le fromage en-dessous ?"

Un internaute a lui choisi de tweeter une photo du Big Mac de Mc Donald's qui place donc le fromage en-dessous.

Mais parler de burger a, semble--il, ouvert une boîte de Pandore puisque d'autres ont commencé à s'interroger sur la place de la salade et des tomates.

"Clairement, le fromage doit être au-dessus de la viande. Mais la salade doit être isolée par la tomate - donc les deux ont tort".

"La salade sous la viande permet au pain du bas de ne pas être trempé par le jus de la viande".

La discussion a pris des proportions telles que même le PDG de Google y a participé. Sundar Pichai a tweeté, non sans humour, qu'il "*_lâcherait tout dès le lundi pour s'en occuper* si les gens arrivent à dire la bonne façon de faire_".

"Salut Sundar, qu'as-tu décidé ?"

Avant même la réponse de Google, un autre internaute un peu facétieux a déjà lancé le prochain débat : l'émoji pinte de bière. "Hummmm, Google, ce n'est pas comme ça que ça marche la bière".

Donald Trump rencontrera peut-être une star du web

Donald Trump part ce vendredi pour une tournée de 12 jours en Asie. Sa première étape sera le Japon pour rencontrer le 1er ministre Shinzo Abe avec qui une partie de golf est prévue. Mais c'est le soir, lors du dîner que le président américain devrait rencontrer le chanteur japonais Piko-Taro, devenue star du web à l'automne 2016 grâce à sa chanson PPAP.

La chanson de Piko-Taro a enflammé la toile l'an dernier avec plus de 120 millions de vues sur YouTube. Un peu moins d'une minute assez ridicule et dépourvue de sens avec comme seules paroles : "Pen - Pineapple - Apple - Pen", littéralement : "stylo - ananas - pomme -stylo".

Le succès n'a pas épargné la famille de l'actuel locataire de la Maison-Blanche. En novembre 2016, Ivanka Trump, la fille de Donald poste, sur instagram, une vidéo de sa propre fille (et donc petite fille de Donald) interprétant elle-même la chanson.

D'après le journal américain Washington Post, cette vidéo avait été repérée par le gouvernement japonais qui aurait demandé à l'artiste de se produire pour faire plaisir au grand-père de la petite fan.

Quand les réseaux sociaux font grandir la solidarité

Le week-end dernier une journaliste poste sur twitter la photo d'un couple qui vit dans la rue, à Paris.

En deux jours, l'appel à l'aide postée par la jeune femme trouve un large écho. Son message est relayé plus de 20 000 fois et des personnes ont proposé leur aide au couple d'après ces messages suivants.

La journaliste, interrogée par le site du Huffington Post, explique ne pas savoir qui a pris cette photo qui circulait déjà sur Facebook. Elle a décidé de la relayer à son tour et se dit impressionnée par la solidarité dont les gens ont fait preuve pour tenter de venir en aide à ces personnes.

Elle a elle-même crée ensuite une cagnotte en ligne qui a déjà récolté plus de 700 euros en deux jours.

La semaine dernière sur France Bleu, nous vous parlions d'un autre élan de solidarité sur les réseaux sociaux qui a permis de venir en aide à un homme sans-abri à Lille (Nord).

Capture d'écran francebleu.fr - Radio France
Capture d'écran francebleu.fr © Radio France - Antoine Sabbagh