Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un œuf de Pâques "denim" en l'honneur de Nîmes

vendredi 30 mars 2018 à 16:41 Par Guillemette Franquet, France Bleu Gard Lozère

Christopher Bignon, de la pâtisserie nîmoise Ôgato à Nîmes, a créé un œuf de Pâques original et savoureux : l’œuf "denim". Une douceur en chocolat en hommage à la ville où est née la célèbre toile de jean.

L'œuf "denim" de la pâtisserie nîmoise Ôgato
L'œuf "denim" de la pâtisserie nîmoise Ôgato - Le pâtissier Christopher Bignon

Nîmes, France

Un délice aussi bien pour les yeux que pour les papilles. L’œuf du pâtissier Christopher Bignon s'est vêtu de jean pour célébrer la ville d'origine du denim pendant les fêtes de Pâques. De la poche jusqu'à la fermeture éclair, tout de cet œuf en chocolat rappelle la fameuse toile, à commencer par sa couleur bleue pleine de nuances. 

Le bleu, une couleur rare en cuisine

Tout en chocolat, tout fait maison. C'est la promesse de cet œuf : Valrhona extra bitter 61% pour le noir, Jivara 40% pour le lait ... et pourtant, à première vue, l’œuf ne semble pas fait de chocolat.

C'est le défi que s'était lancé Christopher : « Pâques, c'était le bon tempo pour sortir un aliment de couleur bleue. Le bleu n'a pas trop de consonance gustative, c'est très difficile de sortir un éclair bleu ou un mille-feuille bleu. Le chocolat bleu, ça choque moins, c'est plus facile à travailler ». 

Et une fois cassée, la coque, colorée à la spiruline naturelle, libère, comme un coffre aux trésors, ses fritures et ses petits œufs à la ganache.

Un œuf en l'honneur de Nîmes et son fameux denim

Christopher a choisi de créer cet œuf en partenariat avec "Les Gens Denîm", l'association qui revendique l'origine nîmoise de la toile de jean. Un choix mûrement réfléchi : « Je pense que c'est cette année que Nîmes a besoin de soutien, avec tout ce qui se passe : l'UNESCO, l'ouverture du musée de la romanité... C'est un petit clin d’œil à la ville de Nîmes ».

Il y a six mois de cela, Christopher a ouvert la pâtisserie Ôgato avec sa femme, Charlotte, elle-même nîmoise. C'était pour lui « tout naturel » de faire honneur à la ville où il s'est installé : « Nîmes, c'est une très belle ville, on a été super bien accueillis, les clients sont géniaux ». 

L'originalité des douceurs séduit chez Ôgato 

Des clients « surpris » mais charmés par l’œuf denim. Sur les trente-cinq œuvres bleues faites par Christopher, seules dix sont encore disponibles en boutique à deux jours de Pâques. Christopher et Charlotte se réjouissent d'avoir une clientèle de plus en plus nombreuse à la pâtisserie - salon de thé Ôgato. 

Avant qu'il n'ouvre sa propre adresse pour gourmands, Christopher a appris son métier auprès de maîtres de la cuisine. Car le pâtissier est passé par des grandes tables comme Le Petit Nice de Gérald Passedat à Marseille, trois étoiles au Guide Michelin, ou encore L'Atelier de Jean-Luc Rabanel à Arles : « Ça vous apprend la rigueur et le souci du détail. C'est vraiment ça qui fait que l’œuf est réussi : c'est le détail ». 

Rendez-vous au 11 boulevard Victor Hugo pour déguster l’œuf aux couleurs de Nîmes.