Insolite

L'Ujap Quimper a son propre album façon Panini

Par Annaïg Haute, Antoine Barège et Christophe Dewaele, France Bleu Breizh Izel mercredi 14 décembre 2016 à 20:01

Des cadeaux sont prévus pour féliciter les premiers qui finiront leur album!
Des cadeaux sont prévus pour féliciter les premiers qui finiront leur album! - Ujap Quimper

Le club de basket de Quimper lance un album avec des vignettes autocollantes de tous ses joueurs, des pros aux enfants! Les pochettes sont disponibles dans la supérette du centre-ville et au bureau du club. Une idée originale qui cartonne déjà!

En une semaine, l'UJAP Basket a déjà vendu 1.500 pochettes, soit 15.000 images. Il a fallu rééditer les vignettes en urgence. Un succès qui s'explique par le fait que les 400 licenciés du club ont chacun leur image. Marc Le Ster, chargé de développement chez les basketteurs de Quimper explique : "On a fait appel à une société qui s'appelle "Album du club", qui fait des albums du même style que Panini, mais au lieu des stars du football, ce sont les licenciés qui sont représentés".

Pro ou amateur, tout le monde à sa vignette

Il ajoute : "Un photographe est venu faire les photos individuelles de chaque licencié, des pros aux enfants du club, on a jusqu'à la fin de la saison pour se les échanger et pour acheter des pochettes!"

De Laurent Foirest, ex-professionnel d'Antibes, Pau ou Villeurbanne, aujourd'hui entraîneur de Quimper, au jeune anonyme de 7 ans, tout le monde a sa vignette. La pochette de dix images se vend à un euro dans la supérette des halles de Quimper .

Des cadeaux pour ceux qui finiront leur album en premier!

Pour pimenter le défi, le club propose une récompense à ceux qui le termineront en premier : une heure d'entrainement avec le joueur pro de leur choix. Aux dernières nouvelles, personne n'a encore réussi à compléter son album.

L'Ujap espère vendre 50.000 images au total, ce qui permettrait de récolter 5.000 euros. De quoi rembourser les images et les albums, mais aussi aider à payer les salariés, les joueurs professionnels, les équipements, le matériel. L'objectif du club n'est pas de faire des bénéfices, mais de faire parler. Pari réussi pour Marc Le Ster : "C'est pour faire un petit souvenir, et comme on est un club avec beaucoup de licenciés, ça permet de connaître tout le monde. Et puis ça favorise les échanges, entre les jeunes, mais aussi avec les moins jeunes!"