Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La bague de l'amour de jeunesse de Napoléon adjugée à l'association Bonaparte à Valence pour près de 40 000 euros

dimanche 26 mars 2017 à 18:23 - Mis à jour le dimanche 26 mars 2017 à 21:06 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Ils l'ont fait ! L'association Bonaparte à Valence a acheté aux enchères la bague offerte par Napoléon à son amour de jeunesse, une Valentinoise. Les membres de l'association ont déboursé près de 40 000 euros pour acquérir cette bague.

La bague était celle d'une Valentinoise, amour de jeunesse de Napoléon pendant ses classes.
La bague était celle d'une Valentinoise, amour de jeunesse de Napoléon pendant ses classes. © Radio France - Image du catalogue de la société de vente Orsenat.

Valence, France

La bague offerte par Napoléon à une Valentinoise va revenir à Valence. Les membres de l'association Bonaparte à Valence ont remporté la vente aux enchères qui se déroulait ce dimanche à Fontainebleau. Le bijou leur a été adjugé pour près de 40 000 euros.

"Il y avait des acheteurs étrangers dans la salle, dont des Anglais, je ne pouvais pas laisser partir cette bague en Angleterre, ça aurait été une insulte pour la mémoire de l'Empereur." - Jean-Claude Banc, président de Bonaparte à Valence

Le président de l'association, Jean-Claude Banc, a fait le déplacement pour être dans la salle au moment des enchères. "On s'est battu, mais on a fini par triompher de nos ennemis, le petit caporal serait fier de nous !", plaisante-t-il. Le prix de départ était de 4 000 euros, avant de grimper pour atteindre les 40 000 euros, si l'on compte tous les frais annexes. "_Je me suis dit 'il faut qu'on arrête à 35 000', mais ce n'était pas possible. Il y avait des acheteurs étrangers dans la salle, dont des Anglais, je ne pouvais pas laisser partir cette bague en Angleterr_e", raconte le président de l'association. "Ça aurait été une insulte pour la mémoire de l'Empereur."

→ À lire aussi : Une bague offerte par Napoléon à son amour de jeunesse, une Valentinoise, en vente aux enchères

Vendre des copies de la bague pour amortir le prix de la vraie

Les membres de l'association sont très fiers d'avoir acheter cette bague. Elle représente une trace du passage de Napoléon à Valence, et elles ne sont pas si nombreuses selon les bénévoles. Maintenant, il va falloir amortir ce très gros investissement : la bague vaut 29 000 euros à elle seule, et il faut ensuite rajouter la commission de la salle de vente et d'autres frais.

Mais l'association ne manque pas d'idée. "On avait déjà des fonds mais on va lancer une souscription auprès des Valentinois pour nous aider à payer cette bague", confie Jean-Claude Banc. "Et maintenant qu'on est propriétaire, on peut aussi imaginer faire des copies et les vendre pour pourvoir amortir l'acquisition de la vraie bague."

Cette bague avait été offerte par Napoléon à Caroline du Colombier, Valentinoise et amour de jeunesse de Bonaparte quand il faisait ses classes à Valence. Napoléon lui avait fait ce joli cadeau 25 ans plus tard.