Insolite DOSSIER : Les belles histoires de 2016

La belle histoire de 2016 dans le Grand Est : quand une banderole Sarreguemines joue les vedettes aux JO de Rio

Par Blandine Costentin, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu vendredi 23 décembre 2016 à 17:31 Mis à jour le mardi 27 décembre 2016 à 18:43

Aux Jeux olympiques de Rio, Cédric Schramm et sa banderole ont fait le tour des compétitions.
Aux Jeux olympiques de Rio, Cédric Schramm et sa banderole ont fait le tour des compétitions. - Cédric Schramm

Passionné de sport, le Mosellan Cédric Schramm a promené sa banderole tricolore avec le nom de sa ville, Sarreguemines, sur les compétitions des JO de Rio, suscitant l'amusement et la sympathie de millions de spectateurs. C'est la belle histoire 2016 que France Bleu a choisi dans le Grand Est.

Plusieurs mois après son aventure brésilienne, Cédric Schramm est encore sous le charme du phénomène qui s'est développé à Rio, pendant les Jeux olympiques de l'été 2016. Sa banderole bleu blanc rouge avec le nom de sa commune mosellane, Sarreguemines, a été vue tous les jours par des millions de spectateurs des JO, sur place, mais surtout à la télévision. Et par la grâce des réseaux sociaux, c'est devenu un vrai phénomène.

Rio, ça m'a dépassé" - Cédric Schramm

Cela fait quelques années que Cédric arpente les enceintes sportives avec des drapeaux tricolores et des banderoles de plus en plus visibles, s'inspirant d'une tradition allemande. Il a étrenné la banderole vue à Rio aux championnats du monde d'athlétisme de Pékin en 2015, où elle avait déjà été remarquée lors du 100 m. Mais, "Rio, ça m'a dépassé", confie le jeune homme. Parti vivre les Jeux avec des amis, jamais il n'aurait imaginé un tel impact, rapidement interrogé par la presse lorraine, dont France Bleu, puis nationale. Devenu une vedette, il est reconnu dans le métro : "Certains athlètes, les supporters français... J'ai reçu un super accueil, toujours un mot gentil !"

Citoyen d'honneur de la ville de Sarreguemines

A son retour, l'aventure a continué. A sa grande surprise, Cédric Schramm a été fait citoyen d'honneur de la ville de Sarreguemines, aux côtés de la nageuse Aurélie Muller et du tennisman Nicolas Peifer, médaille d'or en double aux Jeux paralympiques en septembre. L'épreuve de nage en eau libre pour laquelle Aurélie Muller a d'abord été médaille d'argent, puis disqualifiée est d'ailleurs un souvenir très fort pour Cédric. Avec ses amis, il était déjà à proximité du podium, quand il a appris la disgrâce de la jeune femme. "On est passé par toutes les émotions ce jour-là, joie, déception..."

La banderole a repris la route

Et maintenant ? "On m'en parle encore", reconnaît Cédric Schramm. La banderole a repris du service, tout dernièrement aux épreuves mondiales de biathlon en République tchèque et elle a été remarquée :

Cédric Schramm songe à lui offrir un petit lifting : "Quand je la vois à la télé, je me dis qu'on ne voit pas assez bien les lettres, je vais peut-être les agrandir". La belle histoire continue.

Grâce à Cédric Schramm, Sarreguemines est connue, jusque sur la Grande muraille de Chine. - Aucun(e)
Grâce à Cédric Schramm, Sarreguemines est connue, jusque sur la Grande muraille de Chine. - Cédric Schramm